LNH

Alexandre Texier convaincra-t-il John Tortorella?

Publié | Mis à jour

Impressionnant pendant son court passage avec les Blue Jackets de Columbus en fin de saison et en séries, le Français Alexandre Texier sait qu’il devra redoubler d’ardeur pour se tailler une place permanente dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Ma place n'est pas garantie simplement parce que j'ai joué là-bas la saison dernière, avait-il souligné pendant le camp de développement des Blue Jackets en juin, selon des propos rapportés par le site de la LNH. Je dois être prêt et à mon mieux.»

«Je devrai faire mieux que l'année dernière, sans aucun doute, si je veux me tailler un poste dans cette équipe. Je veux me battre au camp [d'entraînement]. Je préfère ne pas trop penser à la saison dernière. Il s'agit d'une nouvelle saison avec de nouveaux coéquipiers. Tout sera encore nouveau pour moi.»

Texier a disputé les deux derniers matchs des Jackets en saison régulière, inscrivant un but. En huit rencontres éliminatoires, l’attaquant de 19 ans, sélectionné au deuxième tour par Columbus en 2017, a trouvé le fond du filet deux fois, en plus d’obtenir une mention d’aide.

Bonne impression, mais...

Il avait d’abord fait bonne impression avec les Monsters de Cleveland, dans la Ligue américaine, après avoir entamé la campagne en Finlande. À Cleveland, le joueur originaire de la région de Grenoble avait amassé sept points (cinq buts, deux aides) en autant de sorties.

Au deuxième tour des séries, contre les Bruins de Boston, Texier a toutefois été laissé de côté à deux reprises.

«Ce fut la série où j'ai tiré le plus de leçons, a-t-il dit. Dans cette ligue, il faut prôner un style de jeu physique. Ç'a été différent pour moi, mais ç'a été bon de vivre des moments éprouvants pendant la saison. Ç'a été un moment difficile pour moi et l'équipe.»

«Je vais apprendre de cela, a-t-il ajouté. Je m'entraînerai en gymnase pour devenir plus fort des jambes et du haut du corps. Ça m'aidera à long terme.»

Enfin, Texier veut peaufiner son jeu défensif pour gagner les faveurs de son entraîneur John Tortorella.

«Si tu apportes une contribution offensive, tu auras un peu de temps de glace, a-t-il indiqué. Mais la chose la plus importante que j'ai apprise ici est de bien jouer en défense, parce que si tu ne le fais pas, tu ne vas pas jouer. C'est la même chose en Finlande.»