HKO-HKN-SPO-FLORIDA-PANTHERS-V-WASHINGTON-CAPITALS

Crédit : AFP

LNH

Aleksander Barkov fatigué de regarder les séries à la maison

Publié | Mis à jour

Depuis son arrivée dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2013-2014, Aleksander Barkov a participé à seulement six matchs éliminatoires et l’attaquant des Panthers de la Floride ne veut pas jouer à nouveau le rôle de spectateur pendant les prochaines séries.

Encore une fois cette année, le patineur de 23 ans a vu son équipe plier bagage au terme du calendrier régulier, durant lequel elle s’est contentée d’une fiche de 36-32-14. Le club floridien a manqué les parties d’après-saison six fois au cours des sept plus récentes années et le capitaine en a assez de patienter.

La bonne nouvelle pour lui, c’est que les Panthers ont passablement bougé depuis leurs derniers coups de patin. Ils ont notamment embauché l’entraîneur-chef Joel Quenneville, triple vainqueur de la coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago pendant la présente décennie. Sur la glace, ils compteront entre autres sur le gardien Sergei Bobrovsky, qui défendra leur filet régulièrement.

«Nous n’avons plus d’excuses, mais nous n’en aurons pas besoin. Nous obtiendrons du succès en saison régulière, j'espère que nous nous qualifierons pour les séries et que nous connaîtrons un long parcours», a déclaré Barkov en entrevue au site NHL.com.

«Auparavant, je crois que nous avions une équipe assez bonne pour au moins atteindre les séries et connaître un peu de succès, a-t-il poursuivi. Mais à l'aube d'une nouvelle saison, tu ne veux pas t'attarder sur le passé. Tu veux penser à la nouvelle saison. Nous avons quelques bons joueurs et un nouvel instructeur.»

Culture gagnante à instaurer

Pour les Panthers, il importe aussi de récolter les victoires afin d’inciter les partisans à se présenter en plus grand nombre au BB&T Center de Sunrise. En 2018-2019, la Floride a conservé la deuxième pire moyenne de la LNH pour les foules locales, soit 13 261. De plus, davantage de succès facilitera la tâche du propriétaire Vincent Viola, qui souhaite attirer des joueurs-clés dans son organisation et, évidemment, les amateurs de hockey dans son édifice.

«Il est bon pour les joueurs, a affirmé Barkov, toujours à NHL.com. Il veut gagner, tu peux le voir dans ses yeux. Tu ne peux pas vraiment en demander plus d'un propriétaire. Il est dévoué, il veut que chaque joueur et chaque dirigeant soient aussi dévoués. Je crois que nous avons le bon groupe maintenant.»