Coupe Rogers 2020

Une présence de courte durée pour Leylah Annie Fernandez

Publié | Mis à jour

La Québécoise Leylah Annie Fernandez n’a pas fait long feu à la Coupe Rogers de Toronto, où elle s’est inclinée en deux manches de 6-0 et 6-1 devant la Tchèque Marie Bouzkova dans un duel de premier tour à l’Aviva Centre, lundi.

La gagnante, détentrice du 91e rang mondial, n’a pas lésiné avec la joueuse de 16 ans qui occupe le 260e échelon de la WTA. Elle a eu besoin d’environ une heure pour triompher et s’assurer d’un rendez-vous avec l’Américaine Sloane Stephens, septième tête de série, à l’étape suivante.

Malgré ce revers à son tout premier match du tableau principal de la Coupe Rogers, Fernandez n’était pas découragée lorsqu’elle a rencontré les journalistes. Elle a avoué d’emblée qu’elle était nerveuse au début de la rencontre et qu’elle souhaitait extraire de ce duel un maximum d’expérience pour le futur.

«J’étais nerveuse parce que je jouais à la maison, a dit la Québécoise, selon le compte Twitter de la Coupe Rogers. C’est triste que je n’aie pas été en mesure de jouer à mon meilleur aujourd’hui. Je sais que je peux faire mieux la prochaine fois.»

Fernandez, qui a remporté un premier tournoi professionnel en carrière à l’occasion du Challenger de Gatineau le 21 juillet dernier, a peiné au service, ne remportant que 37 % des échanges lorsqu’elle mettait la balle en jeu.

Bouzkova a dominé 55 à 26 au chapitre des points gagnés, réalisant six bris en huit occasions. Fernandez a été incapable de profiter de sa seule opportunité de saisir le service adverse.

Sharapova éliminé

Mario Sharapova s’est bien battue, mais l’Estonienne Anett Kontaveit, 19e au classement de la WTA, l’a vaincue en trois manches de 4-6, 6-3 et 6-4.

Après avoir divisé les honneurs des deux premières manches, les deux joueurs se sont livré une véritable guerre de tranchées lors de l’avant-dernier jeu de la rencontre, lorsque Sharapova était au service. Pas moins de 24 échanges ont été nécessaires pour faire un maître lors de ce seul jeu. Kontaveit a finalement réussi le bris et a servi pour le match quelques instants plus tard.

Elle croisera le fer au deuxième tour avec la gagnante du duel entre l’Espagnol Carla Suarez Navarro et l’Américaine Venus Williams, qui doivent s’affronter mardi matin.

Par ailleurs, il ne s’agissait que d’un troisième tournoi depuis la fin du mois de janvier pour Sharapova, qui n’avait pas joué depuis sa défaite au premier tour à Wimbledon, le 2 juillet, en raison d’une blessure à l’épaule. Conséquemment, l’ancienne numéro 1 mondiale ne pointe qu’au 82e rang actuellement.