Boxe

Un nouveau souffle que personne n’attendait

Publié | Mis à jour

La victoire de Jean Pascal sur l’Américain Marcus Browne, hier à Brooklyn, a pris beaucoup d’amateurs par surprise et maintenant, le Québécois voit sa carrière trouver un nouveau souffle.

Le boxeur de 36 ans est devenu champion du monde intérimaire des mi-lourds de la WBA en battant un rival plus jeune et, à priori, plus dangereux que lui. Mais on a toujours tort de le sous-estimer.

«Marcus Browne était plus rapide et contrôlait très bien la distance, et c'était vraiment important qu'il (Pascal) lui fasse mal, a indiqué le boxeur et analyste Mikael Zewski, ce matin. Après l'avoir envoyé au plancher la première fois au quatrième round, Marcus Browne est revenu fort, il avait ses esprits, et là Jean Pascal s'est mis à aller au corps.»

«En travaillant au corps, les jambes de Marcus Browne ont ralenti un peu, ce qui a fait que Jean Pascal a réussi à repasser sa fameuse main arrière (...) en ralentissant un peu ses jambes, il a réussi à l'atteindre et c'était fantastique», a poursuivi Zewski, qui estime que soudainement, plusieurs portes s’ouvrent pour Pascal.

«C'est énorme, il y a encore de grosses payes qui s'en viennent, a-t-il souligné. Le respect aussi. Jean Pascal, on l'avait un peu oublié au Québec, on parlait peu de lui, il y a d'autres jeunes loups qui poussent, mais il est revenu dans les paroles.»

Zewski souhaite qu’un combat revanche entre les deux hommes ait lieu, à Montréal.

Voyez son analyse complète dans la vidéo ci-dessus.