SPO-HKO-HKN-EDMONTON-OILERS-V-NEW-YORK-RANGERS

Crédit : AFP

LNH

Cam Talbot dans l’autre camp

Publié | Mis à jour

Le gardien Cam Talbot a vécu la «guerre de l’Alberta» dans l’uniforme des Oilers d’Edmonton durant plus de trois saisons et cette année, il aura l’occasion de renouer avec celle-ci, mais sous les couleurs des Flames de Calgary.

Le vétéran de 32 ans a connu une campagne plutôt difficile en 2018-2019, étant échangé par les Oilers aux Flyers de Philadelphie en février. Il a conclu avec un taux d’efficacité de ,892, le pire de sa carrière, et une moyenne de buts alloués de 3,40. Néanmoins, les Flames ont pris une chance avec lui le 1er juillet en lui accordant un contrat d’un an et de 2,75 millions $.

Celui qui formera un duo avec David Rittich devant le filet à Calgary a certes bien en tête la date du premier duel contre Edmonton qui aura lieu le 27 décembre au Rogers Place.

«C’est un peu bizarre qu’on ne joue pas l’un contre l’autre avant cela. Ç’a toujours été une rivalité intense et j’ai fait partie de cela pendant quatre ans. C’est constamment excitant et je suis enthousiaste à l’idée de changer de côté», a-t-il commenté au réseau Sportsnet.

Effacer et recommencer

Évidemment, Talbot est enjoué à l’idée d’affronter son ancienne formation, mais également de réaliser un nouveau départ. Il importe pour lui d’effacer le passé et faire oublier notamment son court passage à Philadelphie.

«La tempête était grosse. Il y avait des joueurs-clés blessés et les choses ne se sont pas bien déroulées pour moi, a-t-il dit. Une fois que vous commencez à trop penser, vous vous éloignez de votre jeu. J’ai pris du recul cet été afin d’appliquer la recette m’ayant permis de connaître du succès. Au camp, je serai prêt.»

Avec sa nouvelle équipe, l’ancien des Rangers de New York pourra compter sur un groupe solide comprenant entre autres Mark Giordano, récipiendaire du trophée Norris la saison dernière. Le contexte est donc idéal pour un retour en force.

«Pour moi, il s’agit simplement d’une remise à neuf. On presse le bouton "reset". Laissons l’année passée de côté. Avant, j’ai eu une belle carrière et j’ai prouvé ma valeur à moi-même. Donc, je dois retrouver les éléments qui m’ont aidé et reprendre le tout du bon pied.»