LHJMQ

Le Japonais Yu Sato «excité» de jouer à Québec

Publié | Mis à jour

Le camp d’entraînement des Remparts de Québec se mettra en branle le 14 août, mais l’un des joueurs les plus attendus par les amateurs est déjà arrivé en ville. Le 24e choix au total du dernier repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, le Japonais Yu Sato, a posé le pied sur sa nouvelle terre d’adoption, samedi matin.

Accueilli par l’un des chauffeurs de l’organisation de la LHJMQ et les représentants des quotidiens de Québec, Sato est débarqué à l’aéroport Jean-Lesage vêtu d’un t-shirt de sport jaune et coiffé d’une casquette noire après une douzaine d’heures d’avion en provenance de Tokyo avec une escale à Toronto en cours de route.

«Je suis excité de jouer à Québec, a-t-il lancé en anglais. Je ne suis pas trop fatigué, j’ai dormi dans l’avion!»

L’attaquant originaire de la préfecture de Saitama, située à une trentaine de minutes de la capitale nippone, n’est pas passé par quatre chemins quand on lui a demandé le type de joueur qu’il était.

Marchand de vitesse

«Je ne connais pas grand-chose du niveau qu’il y a ici et de la ligue. [...] Je veux montrer de quoi je suis capable avec mes habiletés. Je suis un marqueur et j’ai de la vitesse», a renchéri Sato un peu gêné pendant ce premier contact avec les membres des médias.

Lors de sa sélection à la fin juin, Patrick Roy s’était d’ailleurs montré éloquent envers l’attaquant de 17 ans qui a passé les deux dernières saisons en Russie et en Finlande. Ses statistiques témoignent de son flair offensif, puisqu’il a inscrit 62 points en 24 parties. Il en a ajouté 17 en 12 matchs éliminatoires avec la formation des moins de 18 ans de Kiekko-Vantaa.

«Les gens vont triper dessus, mentionnait Roy, le grand patron des opérations hockey des Remparts qui présentera officiellement sa nouvelle acquisition lundi matin au Centre Vidéotron. Il a un bon coup de patin et joue avec énergie. Je pense que nos partisans vont avoir du plaisir à le voir jouer.»

Son père est d’ailleurs un «grand fan» de l’ancien gardien étoile du Canadien de Montréal et de l’Avalanche du Colorado.

Ami de Sergeev

Sato, qui deviendra le premier Japonais à chausser les patins dans la LHJMQ depuis Takuma Kawai avec les Olympiques de Gatineau en 2007-2008, a pu tisser des liens avec l’attaquant russe des Remparts, Aleksei Sergeev, lors d’un camp organisé dans la région de Detroit par leur agent Igor Larionov.

«J’ai pratiqué avec lui et j’ai passé du temps avec lui. Je le connais bien», a confié le joueur de 5 pi et 11 po.

Sato est admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale qui se tiendra à Montréal en juin 2019.