Boxe

Jean Pascal de nouveau champion du monde

TVA Sports et Agence QMI

Publié | Mis à jour

Jean Pascal a causé une immense surprise en défaisant Marcus Browne par décision unanime, mettant ainsi la main sur le titre par intérim de la World Boxing Association (WBA) des mi-lourds, samedi à New York.

Pascal (34-6-1, 20 K.-O) a su convaincre les juges, qui lui ont tous donné la victoire avec des pointages identiques de 75-74.

C’est probablement au septième round que l’infatigable Québécois de 36 ans est allé chercher sa couronne de champion du monde car il a réussi à envoyer son adversaire au tapis à deux reprises.

Il avait aussi fait tomber Browne (23-1, 16 K.-O) au quatrième round.

Fin précoce

Le combat, qui était prévu pour 12 rounds, a finalement pris fin à 1 min 49 s du huitième engagement. Un médecin qui devait surveiller le combat a jugé que Browne ne pouvait pas continuer après avoir subi une importante coupure au-dessus de son œil gauche.

Il a été victime de cette blessure quand il a reçu un coup de tête accidentel de Pascal.

Pascal était en action pour la première fois depuis sa défaite en championnat du monde de la WBA contre Dmitry Bivol, le 24 novembre dernier. Il avait livré une belle performance, mais il avait tout de même perdu par décision unanime.

Browne, pour sa part, tentait de défendre pour la première fois le titre qu’il avait obtenu en défaisant le Suédois Badou Jack, le 19 janvier à Las Vegas. Ce dernier n’avait encore jamais connu la défaite au niveau professionnel.

Droite du tonnerre

C’est avec une excellente droite que Pascal a envoyé Browne au tapis pour la première fois, samedi soir, au quatrième round. Sa victime n’a pas pris de temps à se relever, mais elle a encaissé un solide coup qui l'a ébranlé pour le reste du round.

C’est avec un coup semblable que le Lavallois a pris le contrôle du duel trois rounds plus tard.

Pascal et Browne ne s’aimaient pas beaucoup. Des policiers avaient d’ailleurs dû intervenir pour rétablir l’ordre quand la conférence de presse de jeudi entre les deux boxeurs avait dégénéré.

Premier round :

Pascal se défend bien, mais Browne le domine 11-5 au chapitre des coups au corps. Avantage Browne.

Deuxième round :

Pascal est plus affamé et plus agressif. Il est le plus rapide des deux. Il jette son rival dans les câbles, mais tout est à recommencer et Browner l'atteint de quelques bons coups par la suite.

Troisième round :

Browne se rue sur Pascal dès le son de la cloche. Le Lavallois cherche l'ouverture, mais l'Américain ne lui laisse pas d'ouverture. À la fin du round, le champion mène au cumulatif des cibles atteintes 38-18 grâce à un solide crochet gauche. Avantage Browne.

Quatrième round :

Jean Pascal envoie Browne au tapis à l'aide d'une droite du tonnerre. Sa victime ne prend pas de temps à se relever, mais il a encaissé un solide coup qui l'a ébranlé pour le reste du round. Avantage Pascal.

Cinquième round :

Browne tente encore d'amorcer le round en force, mais Pascal résiste. À la télédiffusion du combat au réseau Fox, le juge Larry Hazzard révèle qu'il donne l'avance à Browne 38-37 sur la carte des points après quatre rounds. Pendant ce temps, les deux boxeurs échangent des coups, mais le champion est le plus précis des deux. Avantage Browne.

Sixième round :

Pascal tente de gagner des points à l'aide de coups au corps. Browne ne s'en laisse pas imposer et utilise son jab. Avantage Pascal.

Septième round :

Essoufflement de part et d'autre. Pascal recommence à utiliser sa vitesse, mais il ne porte pas assez de coups.  Encore une fois, Pascal envoie Browne au tapis avec une autre solide droite. Quelques instants plus tard, les deux boxeurs trébuchent. Fin du round. Avantage Pascal.

Huitième round :

Pascal vise le K.-O. Il se rue sur Browne sans faire de dommages. Le juge Larry Hazard déclare que les boxeurs sont à égalité 65-65 sur sa carte à l'issue du septième engagement. Browne est coupé à l'oeil gauche après avoir été atteint par un coup de tête accidentel de Pascal. Le combat est arrêté.