Alouettes

Les unités spéciales coulent les Alouettes

Publié | Mis à jour

Le Rouge et Noir d’Ottawa n’a pas été particulièrement brillant, vendredi à Montréal, mais il a profité d’un match extraordinaire de son retourneur de botté DeVonte Dedmon pour l’emporter au compte de 30 à 27 face aux Alouettes.

C’est un placement de 14 verges de Lewis Ward en prolongation qui a permis aux visiteurs de l’emporter.

Dedmon a inscrit deux touchés dans la victoire. Le spécialiste a tout d’abord ramené le ballon sur 111 verges jusque dans la zone des buts à la suite d’un botté d’envoi de Boris Bédé au premier quart, puis il a fait mal aux Alouettes avec un deuxième majeur avant la fin de la demie, cette fois-ci sur un botté de dégagement, sur une distance de 95 verges.

«Leur retourneur était assez dynamique. Nous avons raté des jeux de base sur les retours. Nous avons tenté de le frapper et il ne tombait pas. La victoire a un peu glissé de cette façon», a affirmé l’entraîneur-chef des Alouettes Khari Jones après le match.

Séquence interrompue

Dominants tant à l’attaque qu’en défense, les Alouettes ont vu leur séquence de victoires s’arrêter à trois. Ils étaient à la recherche d’un quatrième gain de suite, un fait d’armes qu’ils n’avaient pas réalisé depuis 2014. Ils avaient également l’occasion de s’approcher à une seule victoire des Tiger-Cats de Hamilton et du premier rang dans l’Est.

La troupe de Khari Jones a d’ailleurs tout fait pour y parvenir, entamant le match en force. Ils ont inscrit 17 points au premier quart, dont 10 à la suite d’une interception et d’un échappé recouvré.

«Je ne veux pas dire que c’est un cadeau, car ils ont fait les jeux, a avancé Jones. C’est ce qui est regrettable, nous ne les avons pas faits. C’était une dure bataille et nous avons fait trop d’erreurs. [Mais] notre défensive a été exceptionnelle.»

La brigade défensive a tout fait pour gâcher le retour au jeu du quart-arrière partant d’Ottawa Dominique Davis, qui a été limité à seulement 20 passes complétées en 34 tentatives pour 164 verges. Ciante Evans a réussi deux interceptions à ses dépens.

La défensive des Alouettes a toutefois été placée en bien mauvaise posture par le pivot Vernon Adams fils, qui a lui-même subi une interception à sa propre ligne de cinq verges en début de deuxième demie. Elle a concédé son seul touché du match lors de la séquence suivante.

Quoi qu’il en soit, Adams fils a bien fait en rejoignant ses receveurs 13 fois en 25 passes pour 120 verges de gain. Il a également inscrit lui-même deux majeurs au sol.

L’unité défensive des Moineaux a limité l’adversaire à 244 verges au total, forçant quatre revirements.

En bref

Adam fils a quitté le match au quatrième quart après avoir été durement frappé. «Je crois qu’il a fait une petite commotion cérébrale, a dit Jones. Il est passé par le protocole des commotions. Maintenant nous devons attendre.»

Le receveur B.J. Cunningham effectuait un retour au jeu après deux matchs d’absence. Il a capté quatre ballons pour 50 verges de gain.

Les Alouettes reprendront l’action vendredi prochain en accueillant les Roughriders.