Coupe Rogers 2019

Denis Shapovalov comptait les heures

Publié | Mis à jour

Denis Shapovalov devait arriver à Montréal jeudi, mais il a préféré arriver plus tôt.

Voyez l'entrevue avec Denis Shapovalov dans la vidéo, ci-dessus.

C’est que le tournoi de la Coupe Rogers représente un événement spécial pour l’Ontarien de 20 ans, qui avait été la coqueluche des amateurs de tennis, deux ans auparavant.

«C’est à Montréal que ma carrière a commencé en quelque sorte», a reconnu le 31e mondial pendant une séance question-réponse avec le public, vendredi, au stade IGA.

«Je me rappelle de l’affection du public et à quel point c’était un tournoi agréable. C’est excitant d’être de retour.»

«Shapo», qui avait battu Rafael Nadal en huitièmes - sa première victoire contre un joueur du top 10 de l'ATP - avant de plier l’échine devant l’Allemand Alexander Zverev, en demi-finale, est fébrile à quelques jours de son premier match contre le Français Pierre-Hugues Herbert.

«J’avais hâte de m’entraîner sur les surfaces ici. Dès que j’y ai mis les pieds, je me suis dit "ouais, j’aime ça!"»

Shapovalov a assuré qu’il n’est pas blessé, même s’il a préféré faire l’impasse sur le tournoi de Washington, dont la tenue précède celle de la Coupe Rogers.