Crédit : ATP/WENN.com

F1

Un défi différent pour Lance Stroll en Hongrie

Publié | Mis à jour

Après le défi technique que représentait le Grand Prix d’Allemagne en raison de la pluie, c’est un tout autre défi qui attendra Lance Stroll et Racing Point à l’occasion de la course en Hongrie, disputée cette fin de semaine sur le parcours sinueux du circuit de l’Hungaroring.

Comptant sur de très courtes lignes droites, une piste étroite et 16 virages, dont plusieurs à basse vitesse, l’Hungaroring est en effet très éprouvant physiquement.

«Courser à Budapest l’été est assez difficile, a laissé entendre Stroll, dans un communiqué de son équipe. C’est un circuit physique et la température est généralement chaude et humide. Le tracé est court et tortueux et il n’y a pas beaucoup d’occasions pour reprendre son souffle. Il faut donc garder sa concentration.»

En raison de la nature du circuit, les écuries optent généralement pour des réglages favorisant un maximum d’appui. La recherche des réglages parfaits sera toutefois primordiale, puisqu’il est difficile de dépasser en course. Les qualifications seront donc très importantes.

«Pour y être compétitif, il faut beaucoup d’appui et une configuration peu exigeante pour les pneus. Il y a beaucoup d'énergie transmise aux pneus et les températures élevées de la piste leur rendent également la vie difficile», a expliqué Stroll.

«Les dépassements ne sont pas faciles, alors il faut réussir de bons tours en qualifications ou sinon, ce sera une course difficile, a quant à lui avancé son coéquipier Sergio Perez. La piste est piégeuse, alors ce n’est pas facile de réussir un tour sans erreur.»

Mal adaptée

La situation pourrait malgré tout être compliquée pour Racing Point, qui a toujours eu de la difficulté à tirer son épingle du jeu en Hongrie. Le directeur de l’écurie, Otmar Szafnauer, croit toutefois que l’évolution, utilisée pour la première fois en Allemagne, devrait donner un coup de main.

L’année dernière, l’équipe, alors connue sous le nom de Force India, avait vu ses pilotes Esteban Ocon et Perez terminer respectivement 13e et 14e.

«Historiquement, nous ne montrons pas le meilleur rendement ici, mais nous allons tout faire pour décrocher des points, a dit Szafnauer. Ce sera un autre test important pour notre voiture modifiée et nous avons d’autres pièces à évaluer.

Un «boost»

Sur le circuit d’Hockenheim, Stroll avait terminé quatrième, non sans un pari risqué qui s’est finalement avéré être très payant. Il a rapidement réalisé que son résultat avait été très apprécié par tous les membres de l’équipe et il espère que l’effet bénéfique perdurera encore un moment.

«C'était bien de quitter l'Allemagne avec un tas de points, s’est réjoui Stroll. Nous avons lancé les dés à quelques reprises et cela a très bien fonctionné à la fin. Voir tous les sourires de l'équipe après la course était fantastique et c’était exactement ce dont nous avions besoin. C’est un bon coup de pouce pour nous et espérons que nous pourrons marquer encore quelques points ce week-end.»