HKO-SPO-2018-HOCKEY-HALL-OF-FAME-INDUCTION---RED-CARPET

Crédit : AFP

LNH

Le Wild congédie son directeur général

Publié | Mis à jour

Indiquant vouloir prendre une nouvelle direction, le Wild du Minnesota a congédié son directeur général Paul Fenton, mardi, au terme d’une association qui a duré une seule saison.

Expliquant qu’il n’y avait pas eu de conflit majeur à l'origine de cette décision, le propriétaire Craig Leipold a avancé qu’il avait eu amplement le temps d’analyser le travail de son DG en 14 mois pour prendre cette décision.

«La raison de la résiliation n’est pas un gros problème, mais plutôt une accumulation de petits ennuis au fil du temps, a dit Leipold, selon des propos rapportés par le site officiel du Wild. Ultimement, nous avons décidé que cela ne convenait tout simplement pas.»

«Je crois que nous sommes dans une situation où nous ne savons pas exactement où nous nous dirigeons. Nous devons recharger les batteries, nous reconcentrer sur ce que nous sommes comme équipe et ne pas laisser les éléments externes nous distraire.»

Actif

Même s’il n’a pas été longtemps à la tête de l’équipe, Fenton a tout de même été très actif. Il a notamment accordé un contrat de cinq ans et 30 millions $ à Mats Zuccarello le 1er juillet. Il a de plus fait l’acquisition de Victor Rask, Ryan Donato et Kevin Fiala tout en se départissant de Nino Niederreiter, Charlie Coyle et Mikael Granlund.

Il aurait également sondé l’intérêt de quelques équipes pour son joueur vedette Zach Parise, récemment, puis tenté d’acquérir Phil Kessel, des Penguins de Pittsburgh.

«Notre organisation et notre culture étaient un peu différentes de la façon dont Paul voulait gérer les choses. Nous avons juste senti que le moment était venu» de passer à autre chose, a expliqué le propriétaire.

Le Wild a raté les séries pour la première fois depuis 2012 la saison dernière.

Expérience

Fenton n’en était pourtant pas à une première expérience dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Il avait auparavant été à l’emploi des Predators de Nashville pendant 20 ans, dont 12 en tant qu’adjoint au directeur général. Pendant son séjour dans cette organisation du Tennessee, il a également œuvré comme DG de la filiale de La Ligue américaine, soit les Admirals de Milwaukee.

Avant de passer dans le département des opérations hockey, Fenton a disputé huit saisons dans la LNH comme attaquant avec sept équipes différentes, de 1984 à 1992. Il a cumulé 100 buts et 183 points en 411 matchs.

Leipold est bien conscient de la feuille de route de Fenton. Il croit simplement que l’association n’avait pas lieu d’être.

«Je crois que Paul était aussi déterminé que nous à gagner la coupe Stanley. Je pense que peut-être que nous avions juste un point de vue différent sur la manière d’y parvenir.»