Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

LNH

Frédérik Gauthier aura beaucoup de compétition au camp

Publié | Mis à jour

Même s’il a vu son directeur général Kyle Dubas ajouter plusieurs joueurs par l’entremise du marché des joueurs autonomes de la Ligue nationale de hockey (LNH) cet été, le joueur de centre québécois Frédérik Gauthier ne semble pas trop inquiet à quelques semaines du début des camps d’entraînement.

 

Présent au tournoi caritatif de golf de son coéquipier Zach Hyman, lundi à North York, en Ontario, le joueur des Maple Leafs de Toronto croit que la lutte sera amusante au mois de septembre.

La présence de Jason Spezza, Nick Shore, Pontus Aberg, Garrett Wilson et de quelques autres, tous acquis sur le marché, devrait en effet pimenter la course pour un rôle de soutien au sein de la formation.

«Ce sera un défi, bien sûr, a laissé entendre Gauthier, selon le quotidien "Toronto Sun". Ils veulent toujours emmener des joueurs qui vont compétitionner et qui vont faire sortir le meilleur de toi-même. Alors je crois qu’il y aura de belles batailles, ce sera amusant, et on verra ce qui se passe.»

Gauthier a disputé une première saison complète dans la LNH en 2018-2019, cumulant trois buts et 14 points en 70 parties. L’ancien de l’Océanic de Rimouski, maintenant âgé de 24 ans, disputera la deuxième et dernière saison prévue à son contrat d’une valeur total de 1,35 million$.

Hyman patient

Par ailleurs, par mesure de précaution, Hyman ne prenait pas part à son propre tournoi. Opéré pour réparer une déchirure à un ligament croisé antérieur du genou droit il y a trois mois, il a indiqué que la récupération se passait bien.

Il devrait pouvoir revenir au jeu à la fin du mois d’octobre.

«Tu ne veux pas précipiter les choses puisque c’est une grosse opération. Je pousse tout le temps un peu la note pour revenir au jeu rapidement, mais je dois être conscient que le corps a besoin de temps pour guérir.»

Hyman s’est par ailleurs dit excité de l’arrivée de quelques nouveaux joueurs, qu’il a bien hâte de rencontrer.

«Je regardais jouer [Spezza] en grandissant dans la rivalité entre Toronto et [les Sénateurs d’Ottawa], alors c’est assez cool de pouvoir lui parler de cela, a dit le joueur originaire de Toronto. Chaque année, il y a des changements et c’est excitant.»