LNH

Du nouveau sur Chris Kreider

Publié | Mis à jour

Malgré les rumeurs persistantes, les Rangers de New York n’auraient pas l’intention d’échanger l’attaquant Chris Kreider à l’heure actuelle.

C’est ce qu’avançait le journaliste aguerri du New York Post, Larry Brooks, dans sa chronique de samedi.

«Il n’y a aucune preuve [...] que les Rangers ont offert Chris Kreider aux autres formations après l’avoir mis dans la vitrine sans entrain, au dernier repêchage», a-t-il écrit.

Brooks a ajouté qu’aucune négociation n’a eu lieu entre l’agent du vétéran, Matt Keator, et le directeur général Jeff Gorton en vue d’une prolongation de contrat. Kreider écoulera dès l’automne la dernière année de son pacte, qui lui rapportera 4,625 millions $, avant d'être admissible à l'autonomie complète.

Après s’être entendus avec l’attaquant Pavel Buchnevich, vendredi, les Rangers dépassent le plafond salarial de plus de 4 millions $. Pendant l’entre-saison, les équipes peuvent excéder la limite par 10%, règle que l’organisation new-yorkaise transgresse actuellement.

Parmi les options qui s’offrent à Gorton et le nouveau président, John Davidson, il y a la deuxième période de rachat de contrats, qui s’activera lundi, et ce jusqu’à mercredi, 17h.

Deux défenseurs pourraient être candidats au rachat de leurs ententes, selon Brooks, soit Kevin Shattenkirk et Brendan Smith. Ils sont tous deux sous contrat pour les deux prochaines années.

Les pactes d’Artemi Panarin et Jacob Trouba, paraphés pendant l’été, sont d’une valeur combinée de 19,654 millions $.