Crédit : AFP

LNH

Les Flames s'entendent avec David Rittich

Publié | Mis à jour

Les Flames de Calgary ont accordé un contrat de deux ans au gardien de but David Rittich.

La valeur du contrat est de 5,5 millions $, soit une moyenne annuelle de 2,75 millions $.

Cette entente confirme que Rittich formera un duo avec le gardien Cam Talbot pour défendre le filet des Flames, la saison prochaine. Talbot avait accepté un contrat d’un an avec la formation albertaine plus tôt en juillet.

En 2018-2019, Rittich a disputé 45 parties avec les Flames, affichant un dossier de 27-9-5. Il a conservé une moyenne de buts alloués de 2,61 et un taux d'efficacité de ,911. Au total, le Tchèque de 26 ans a disputé 67 rencontres réparties en trois saisons à Calgary.

«Je suis super excité, a dit Rittich dans une entrevue publiée sur le site officiel des Flames. L’organisation [des Flames] m’a donné la chance de devenir un gardien dans cette ligue. Maintenant, je voudrais lui redonner avec mon jeu.»

Rittich avait le statut de joueur autonome avec compensation et son litige avec la formation de l'Alberta devait être porté devant un arbitre, lundi.

«De régler ça avant l’arbitrage, c’est encore mieux. Personne ne veut passer par là.»

Un poste à prendre

Embêté par une blessure à un genou dans la deuxième moitié de la dernière campagne, Rittich s’estime aujourd’hui complètement rétabli et prêt à relever de nouveaux défis.

«Je me sens bien sur la glace et au gymnase. Tout est parfait», a dit le gardien, qui espère jouer un rôle important avec les Flames au cours de la prochaine saison.

«Je sais que j’ai de bonnes chances de devenir le gardien numéro un. C’est gros, et ça amène peut-être beaucoup de pression. Mais j’ai tellement appris sur moi-même la saison dernière. Je n’ai jamais été aussi prêt à montrer ce dont je suis capable.»

Pour leur part, les Flames se réjouissent de conserver les services de Rittich. «Si on étudiait la trajectoire de son développement depuis son arrivée avec l’organisation, on aurait une ligne droite qui monte droit vers le nord, a souligné le directeur général Brad Treliving. Nous croyons en David. Nous avons vu ce dont il est capable et le fait qu’il n’ait pas encore atteint son plein potentiel est révélateur du genre d’athlète qu’il est.»

«Est-ce qu’il entre en terrain nouveau cette année alors que le rôle de gardien partant est à prendre? On peut dire que oui. Mais on ne veut pas qu’il change quoi que ce soit ou qu’il se mette trop de pression. On veut qu’il reste David.»