Crédit : AFP

LNH

Zaitsev ne voulait plus jouer au Canada

Publié | Mis à jour

Le défenseur Nikita Zaitsev ne voulait jouer pour aucune formation canadienne. Pourtant, il passera les cinq prochaines campagnes dans la capitale fédérale.

Citant les propos du joueur, jeudi, le média Sports-Express rapportait que les Sénateurs d’Ottawa, qui ont acquis le Russe des Maple Leafs de Toronto le 1er juillet dernier, figuraient parmi les 10 équipes sur sa clause de non-mouvement, à laquelle il a ultimement renoncé.

Toutes les équipes canadiennes, les Red Wings de Detroit, les Blue Jackets de Columbus et deux autres clubs étaient aussi identifiées sur cette liste.

«Il a considéré Ottawa comme un endroit où il jouera un rôle plus important sur le plan offensif et où le climat serait peut-être un peu plus détendu. C'est pourquoi il a accepté d'y aller», a écrit le journaliste Igor Eronko sur son compte Twitter.

À sa troisième saison dans la LNH, en 2018-2019, Zaitsev a récolté 14 points en 81 matchs avec un temps de glace de 20 min 28s par match, ce qui représentait la quatrième moyenne la plus élevée de l’effectif torontois.

Ces derniers lui avaient consenti un contrat de sept ans d’une valeur de 31,5 millions $ en mai 2017, peu après sa récolte de 36 points en 82 rencontres à sa campagne initiale dans la LNH.

L’organisation de la Ville Reine a échangé le joueur de 27 ans aux Sénateurs dans la transaction qui lui a permis d’obtenir les services de l’arrière Cody Ceci, Aaron Luchuk, Ben Harpur et un choix de troisième tour au repêchage de 2020.

En plus de Zaitsev, les «Sens» ont acquis les attaquants Connor Brown et Michael Carcone dans cet échange.

Ce printemps, un article du site officiel de la LNH rapportait que Zaitsev avait exigé une transaction.