Crédit : AFP

F1

GP d'Allemagne: Lance Stroll près des meneurs

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Même s’il est encore tôt pour juger de sa récente évolution introduite lors du présent Grand Prix d’Allemagne, l’écurie Racing Point semble se diriger dans la bonne direction. Le Québécois Lance Stroll a en effet réalisé le septième chrono du jour, lors de la deuxième séance d’essais libres, vendredi à Hockenheim.

Parcourant le tracé de l’Hockenheimring en 1 min 14,268 s, le Montréalais n’a montré que 819 millièmes de seconde de retard sur le meneur du jour, soit le pilote de Ferrari Charles Leclerc (1:13,449). Le coéquipier de Stroll, Sergio Perez, a également bien fait, avec un temps de 1:14,472 bon pour le 10e rang.

«Je me sentais heureux avec la voiture, a déclaré Stroll, dans un communiqué. C’est tôt, mais il semble qu’on a fait un pas en avant avec l’évolution. Vous pouvez voir que la voiture a l’air différente et c’est encourageant d’être dans le top 10 lors des deux séances.»

Lors de la première séance, Stroll avait en effet pris le neuvième échelon, stoppant le chronomètre à 1:15,191, à 1,178 s de Sebastian Vettel (Ferrari). Vettel a par ailleurs terminé deuxième de la seconde séance, derrière son coéquipier Leclerc.

Stroll a toutefois mis en garde de tirer des conclusions hâtives. «Nous ne sommes que vendredi. Et il y a encore beaucoup de travail à faire pour transporter ce rythme jusqu’à la course. La température était très chaude, et les prévisions montrent de gros changements en fin de semaine.»

Canicule

Avec une température avoisinant les 40 °C, la piste du sud de l’Allemagne mettait durement à l’épreuve les monoplaces de Formule 1. Les Mercedes ont semblé être particulièrement touchées par les conditions météorologiques, puisque Lewis Hamilton (1:13,595) et Valtteri Bottas (1:14,111) ont dû se contenter des troisième et quatrième échelons.

Max Verstappen (Red Bull) a terminé la journée au cinquième rang, avec une boucle de 1:14,133. Romain Grosjean (Haas) en a pour sa part surpris plus d’un avec le sixième temps, en 1:14,179.

L’ordre établi vendredi pourrait toutefois être complètement chamboulé à l’occasion des qualifications, samedi, puisque Google prévoyait vendredi en fin d’après-midi 80 % de probabilité de précipitations, accompagné de risque d’orages.

Des averses pourraient également marquer la course, dimanche.