Baseball - MLB

Les Yankees massacrés à Boston

Publié | Mis à jour

L’artilleur Masahiro Tanaka est devenu le premier lanceur de l’histoire des Yankees de New York à accorder 12 points aux Red Sox, jeudi, dans une défaite de 19 à 3 des Bombardiers du Bronx à Boston.

Il faut cependant préciser que ce genre de statistiques n’est compilé que depuis 1913.

Dès la première manche, le Nipon a permis sept points à ses adversaires. Le gérant des visiteurs, Aaron Boone, a tout de même décidé de garder son partant dans la rencontre. Une décision qu’il a probablement regrettée trois engagements plus tard, quand le lanceur de 30 ans a accordé cinq autres points, mettant du même coup fin à sa soirée de travail.

Lors du passage désastreux de Tanaka (7-6), Xander Bogaerts et Rafael Devers en ont profité pour expulser la balle à l’extérieur des limites du terrain. Devers a d’ailleurs franchi le cap des 30 points produits lors du mois de juillet, ce qui fait de lui le plus jeune joueur des Red Sox a atteindre cette marque depuis Ted Williams en août 1939.

Dans ce festival offensif, huit joueurs des gagnants ont produit au moins deux points, égalisant ainsi un record de la Ligue américaine. Bogaerts, qui a de nouveau étiré les bras après la sortie de Tanaka, a été le plus productif avec quatre points produits en six apparitions au bâton.

C’est l’artilleur Rick Porcello (9-7) qui a obtenu la victoire.

Une neuvième payante

À Washington, les Rockies du Colorado ont inscrit deux points lors du dernier engagement pour battre les Nationals au compte de 8 à 7.

Tirant de l’arrière par un point avant la dernière manche, les visiteurs ont d’abord créé l’égalité grâce au 13e coup de circuit d’Ian Desmond. Quatre frappeurs plus tard, Daniel Murphy a frappé un faible roulant qui a permis à Charlie Blackmon d’inscrire le point gagnant.

De retour en défensive, les Rockies ont vu le spécialiste des fins de match Wade Davis être dominant sur la butte. Ce dernier a retiré trois des quatre adversaires qui se sont présentés devant lui. Il a ainsi obtenu son 15e sauvetage de la présente campagne.

En plus de Desmond, Garrett Hampson, Ryan McMahon et Murphy ont étiré les bras pour les vainqueurs. Anthony Rendon et Matt Adams ont réussi des longues balles chez les perdants.

La victoire a atterri sur la fiche de Jairo Diaz (3-2), tandis que Fernando Rodney (0-4) devra attendre avant d’obtenir un premier gain en 2019.

Jacob deGrom s’occupe des Padres

À New York, le lanceur Jacob deGrom (6-7) a réalisé une brillante performance pour permettre aux Mets de blanchir les Padres de San Diego 4 à 0.

L’artilleur de 31 ans a permis seulement quatre frappes en lieu sûr et donné un seul but sur balles en sept manches de boulot. Il a également passé neuf adversaires dans la mitaine.

Offensivement, l’ensemble des points des vainqueurs ont été produits dans le premier engagement. Wilson Ramos a ouvert le bal avec un ballon-sacrifice qui a permis à J.D. Davis de fouler la plaque. Un double de Todd Frazier et un simple de Michael Conforto ont ensuite ajouté à l’avance des leurs.

Chez les Padres, le lanceur Eric Lauer (5-8) a encaissé la défaite, lui qui a été au monticule pour seulement deux manches et un tiers. Il a permis tous les points des Mets sur six coups sûrs, en plus d’offrir trois passes gratuites.