Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

LHJMQ

Alexis Lafrenière sous haute surveillance

Publié | Mis à jour

Le nom d’Alexis Lafrenière sera sur toutes les lèvres d’ici le prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey prévu les 26 et 27 juin 2020 à Montréal.

Celui qui pourrait devenir le premier Québécois sélectionné au premier rang depuis le gardien Marc-André Fleury en 2003 débarque justement à Plymouth, au Michigan, pour la prochaine semaine dans le cadre du «World Junior Summer Showcase».

«C’est un joueur d’impact à des moments-clés, a décrit le dépisteur en chef pour Hockey Canada, Brad McEwen, dans une entrevue accordée en marge de l’événement sur le site web de la Ligue nationale de hockey (LNH). Ces joueurs d’exception, lorsqu’ils ont l’opportunité de faire la différence, ils la font et c’est ce qui les sépare vraiment des autres.»

Au total, 38 joueurs du Canada se retrouvent à Plymouth pour ce qui constitue une première étape dans la sélection des joueurs qui participeront au prochain Championnat mondial de hockey junior, du 26 décembre au 5 janvier, en République tchèque. Les Américains, les Suédois et les Finlandais seront également sur place pour des entraînements et des matchs.

Barron et Schneider sous la loupe

Naturellement, les équipes de la LNH en profiteront sans tarder pour poursuivre leurs évaluations des joueurs disponibles en vue du prochain repêchage. En plus de Lafrenière, deux autres jeunes du Canada se voient présentement décerner la cote A par la Centrale de recrutement de la Ligue nationale soit les défenseurs Justin Barron, des Mooseheads de Halifax, Braden Schneider, des Wheat Kings de Brandon. Parmi les trois, Lafrenière, qui évolue pour sa part avec l’Océanic de Rimouski, demeure celui qui fait le plus jaser.

«Je l’ai vu dans des situations importantes et il est capable de lever son jeu d’un cran, a insisté McEwen, à propos de Lafrenière. Il y a beaucoup de bons joueurs, mais il y en a très peu qui ont cette capacité.»

Lafrenière, 17 ans, a conclu la dernière saison avec un total de 105 points, dont 37 buts, en 61 matchs de saison régulière avec l’Océanic. Il a ajouté 23 points en 13 rencontres éliminatoires. Lors du récent Championnat junior, le joueur natif de Saint-Eustache a toutefois été limité à un seul but en cinq parties. Plus expérimenté, il tentera de faire mieux, cet hiver, en République tchèque.

- Parmi les autres Québécois présents au Michigan, il est intéressant de constater que trois gardiens natifs de la Belle Province font partie des cinq représentants du Canada à cette position. Zachary Émond, Alexis Gravel et Olivier Rodrigue sont ainsi présents. Dans leur cas, il y a lieu de préciser qu’ils ont tous déjà été repêchés par la LNH, respectivement par les Sharks de San Jose, les Blackhawks de Chicago et les Oilers d’Edmonton.