Impact

Piatti envoie l’Impact en demi-finale du Championnat canadien

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

L’Impact en fait juste assez pour remporter une victoire de 1 à 0 sur le York 9 FC mercredi et atteindre la demi-finale du Championnat canadien avec un pointage cumulatif de 3 à 2, tout ça devant une foule respectable de 14 723 spectateurs au stade Saputo.

On soulignait le retour d’Ignacio Piatti et c’est justement lui qui a fait la différence en marquant sur un tir de pénalité à la 55e minute.

York peut sortir de ce duel la tête haute puisque le jeu proposé par cette équipe, qui n’a que quelques mois, a été plus que respectable.

Montréal se frottera maintenant, dès le 7 août prochain, au Cavalry FC, un club de Calgary évoluant, comme le York 9 FC, dans la Canadian Premier League (CPL). 

La formation de l'Ouest canadien en a surpris plus d'un en battant les Whitecaps de Vancouver 2-1 lors du match retour pour atteindre elle aussi le carré d'as. 

Le show Piatti

Piatti a été accueilli par une ovation lors de la présentation des joueurs et il n’a pas tardé à faire lever les partisans en marquant dès la 2e minute sur un jeu qui a finalement été rappelé pour cause de hors-jeu.

L’Argentin, qui avait du feu dans les yeux, a attendu la seconde mi-temps avant de pouvoir se faire plaisir.

Malgré une main évidente du Montréalais Diyaeddine Abzi dans la surface de York, l’officiel Davis Barrie n’a pas bronché, mais il s’est ravisé sous les protestations des joueurs de l’Impact.

C’est évidemment Piatti qui s’est présenté au point de pénalité et qui a battu Nathan Ingham d’un tir bas sur la gauche. Il s’agissait de son premier but depuis le 16 mars à Orlando, où il avait inscrit un doublé.

Ignacio Piatti n’avait pas joué depuis le 24 mai et il était comme un gamin sur le terrain mercredi soir.

«Je n’ai pas eu de douleurs et c’est magnifique. Je me sens bien et avec un peu de confiance», a-t-il lancé après la rencontre.

«C’est sûr qu’il me manque un peu de forme physique et de technique, mais ça va venir.»

On a vu l’Argentin de 34 ans célébrer son but de manière particulière. Il a expliqué que c’était pour souligner le fait qu’il allait avoir un autre bébé.

Gros travail

Piatti, qui a une passion indéniable pour le foot et qui en mange, voulait absolument jouer le plus rapidement possible.

«Ça fait 15 ou 20 jours que j’ai rejoint l’équipe. Des fois, je me suis entraîné trop fort», a reconnu Piatti, qui a ajouté qu’il aurait voulu revenir avant.

«J’ai travaillé fort pour jouer à Columbus (samedi dernier), mais je n’ai pas pu y aller. Je me suis entraîné dimanche et lundi.»

Selon le vétéran, le principal est de poursuivre la route vers la Ligue des champions de la CONCACAF, tout en finissant la saison en force dans la MLS.

«C’est bien de continuer le Championnat canadien et de bien continuer la deuxième moitié de saison.»

Un gros travail

Rémi Garde était heureux de voir son meilleur joueur amorcer un premier match depuis le 24 mai.

«Ce qu’il nous a offert, c’est une bonne heure de football. Il donne de la confiance à ses partenaires, sa présence est rassurante parce qu’il est capable de prendre la pression pour lui.»

Il faut quand même retenir que le seul but du match a été marqué sur un tir de pénalité et non sur le cours du jeu.

«Nous aurions pu marquer deux ou trois buts en deuxième demie», a avancé Garde, avant de souligner l’importance de retrouver confiance.

«La performance va aussi donner matière à réflexion aux joueurs. Sur le plan de l’état d’esprit, tout le monde était concentré.»

Bonne défensive

Piatti a essentiellement été le seul joueur montréalais à déranger la défensive de York, qui a été très disciplinée pour fermer sa surface.

Les visiteurs ont bien eu quelques bonnes percées offensives, mais ils se sont surtout démarqués par leur boulot éteignoir contre un Impact pas particulièrement menaçant et un poil plus créatif avec l’ajout de «Nacho» dans l’alignement.

Devant les buts, Nathan Ingham a fait tout un travail pour permettre aux siens de rêver à une grosse surprise.

Meilleures chances

Si l’Impact pensait que ça allait être facile, il s’est vite ravisé parce que même en dominant la possession en première demie, ce sont tout de même les visiteurs qui ont obtenu les meilleures chances.

Visiblement nerveux à son tout premier départ en carrière, James Pantemis s’est fait prendre sur une mauvaise sortie devant Ryan Telfer, qui a inexplicablement raté une cage vide.

Il a ensuite vu Kyle Porter s’insérer entre les deux arrières centraux pour décocher un tir qui a aussi raté la cible.

À l’autre bout du terrain, il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour voir le Bleu-Blanc-Noir réellement menacer avec deux bons tirs de Maxi Urruti, qui ont été bien gérés par Nathan Ingham.

Tête haute

L’entraîneur-chef de York, Jim Brennan, est ressorti de ce match la tête haute et avec raison.

«La présence de Piatti a changé la donne, mais je crois que nos joueurs ont créé de belles choses.»

Selon lui, l’issue de cette série aller-retour témoigne de la qualité offerte par la Première ligue canadienne.

«Je crois que ces gars-là viennent de réaliser qu’ils peuvent rivaliser avec des joueurs qui leur sont supérieurs. Ça démontre qu’il y a du talent dans cette ligue et que c’est une belle vitrine pour eux.»

Victor Cabrera a quitté le terrain pour l’hôpital après s’être blessé sérieusement au coude droit en fin de match.