2018 NHL Draft - Round One

Crédit : AFP

LNH

Les Maple Leafs plus près d'une entente avec Mitch Marner?

Kevin Dubé / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Plusieurs ont sursauté, mardi, lorsque les Maple Leafs de Toronto ont accepté d’encaisser le salaire de David Clarkson dans une transaction avec les Golden Knights de Vegas.

Ce mouvement de personnel peut avoir l’air particulier, en considérant que les Leafs sont désespérément à la recherche d’espace sur la masse salariale afin d’absorber le prochain contrat de Mitch Marner.

En fait, l’acquisition de Clarkson et ses 5,25 M$ pourrait justement aider les Leafs à faire signer leur jeune attaquant vedette.

Impossible, direz-vous? Pas si vite.

Il semble que le directeur général de la formation torontoise Kyle Dubas et son adjoint Brandon Pridham aient trouvé un moyen de contourner les règles strictes du plafond salarial, établi à 81,5 M$ pour la prochaine saison, et ce grâce à deux joueurs qui ne porteront jamais l’uniforme bleu et blanc.

Clarkson n’a pas joué un seul match dans la LNH depuis la saison 2015-2016. L’attaquant a dû se retirer de la compétition à la fin de cette campagne en raison d’une blessure au dos.

Il écoulera tout de même, la saison prochaine, la dernière année d’un pacte de sept ans qu’il avait signé avec les Maple Leafs à l’été 2013.

Clarkson avait été échangé en 2015 aux Blue Jackets de Columbus, avant de se retrouver à Las Vegas.

Clarkson sera donc placé sur la liste des blessés à long terme, permise pour les joueurs devant rater plus de dix matchs ou 24 jours de la saison, tel que stipulé dans la convention collective.

D’accord, mais en quoi est-ce que cette manœuvre pourra aider les Maple Leafs à signer Marner? On y arrive.

Avec Horton

Clarkson n’est pas le seul joueur que les Leafs enverront sur la liste des joueurs blessés à long terme (ou LTIR, dans le jargon de la convention collective).

Nathan Horton aussi écoulera dans l’organisation des Leafs la dernière année d’un long contrat cette saison, même si sa carrière de joueur est terminée en raison de nombreuses commotions cérébrales.

Il devait empocher 5,3 M$.

Il faut tout d’abord comprendre que le salaire d’un joueur placé sur la liste des blessés à long terme compte toujours sur le plafond salarial de l’équipe.

Toutefois, il permet aux formations de dépasser le plafond afin de compenser le salaire du joueur blessé.

Cette compensation prend en considération plusieurs facteurs, mais elle permet, au maximum, de dépenser le total du salaire des joueurs blessés de plus que les 81,5 M$ permis par la convention collective.

Dans l’exemple qui nous intéresse, les Maple Leafs se retrouvent à l’heure actuelle avec les 5,25 M$ à Clarkson et les 5,3 M$ à Horton, pour un total de 10,55 M$.

Ils pourraient donc théoriquement bâtir un alignement allant jusqu’à 92,05 M$, et ensuite envoyer Clarkson et Horton sur la liste des blessés pour compenser les 10,55 M$ excédants (5,25 + 5,3), et respecter les limites du plafond salarial.

Protection

Certains observateurs ont émis la possibilité, mercredi, que les Leafs soient à la recherche d’autres contrats du genre afin d’augmenter leur capacité à dépenser plus que le plafond salarial.

Zach Hyman et Travis Dermott, qui rateront le début de la saison en raison de blessures, pourraient eux aussi être placés sur la liste des blessés à long terme afin d’offrir encore plus de latitude à court terme.

Il semble donc que les Maple Leafs se sont protégés face à toute éventualité, notamment celle où une offre hostile juteuse serait déposée dans les prochaines semaines.