Cyclisme

Tour de France: «C’est une sale journée pour nous!» - Hugo Houle

Publié | Mis à jour

(Sportcom) – Le ciel s’est abattu sur la tête d’Hugo Houle et ses coéquipiers d’Astana, mardi, à la 16e étape du Tour de France. Le meneur de la formation, le Danois Jakob Fuglsang, a chuté à une trentaine de kilomètres de l’arrivée à la sortie d’un rond-point et n’a pas été en mesure de rallier l’arrivée à Nîmes.

Les dirigeants de l’équipe ont annoncé que l’athlète n’a subi aucune fracture, mais qu’il a de sévères contusions à la main gauche, ainsi qu’aux bras et aux genoux.

«Il ne pouvait pas nous arriver pire! Sur une étape aussi facile, perdre Jakob, ce n’est pas l’idéal. Le général, c’est fini pour nous!» a laissé tomber Houle, peiné de voir la dernière semaine du Tour prendre cette tournure imprévue.

Le Québécois et plusieurs coéquipiers se sont arrêtés pour attendre celui qui était provisoirement neuvième au classement au début du jour.

«C’est une sale journée pour nous comme on dit. Mais bon, c’est le sport et des fois, ça arrive. Maintenant, on n’a pas d’autres choix que de foncer et d’attaquer dans les échappées pour essayer de gagner des étapes. Ce sera ça le mot d’ordre.»

L’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) a été le premier à conclure le parcours de 177 kilomètres, signant du même coup sa deuxième victoire, lui qui s’était imposé à la 11e étape.

Pas de changement au classement général alors que Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) conserve le maillot jaune avec une avance de 1 minute 35 secondes sur le vainqueur de l’an dernier, Geraint Thomas (INEOS).

Le menu de l’étape de mercredi sera plus corsé avec une arrivée à Gap, dans les Alpes, au terme d’un parcours de 200 kilomètres.