Canadiens

Dossier Laine: les demandes des Jets aux Canadiens

Publié | Mis à jour

L’une des rumeurs ayant fait le plus de vagues à Montréal dans les dernières semaines concerne Patrik Laine et la possibilité d’une transaction entre les Jets de Winnipeg et les Canadiens.

Mais les Jets auraient dans leur mire un joueur du CH qui a rendu de précieux services à l'équipe l'an dernier, selon Yvon Pedneault. 

«Ce qu’on m’a dit dans les derniers jours, c’est que les Jets demanderaient Max Domi en retour, a dit l'analyste-hockey de TVA Sports aux Partants, mardi. Peut-être qu’il y a des discussions entre Winnipeg et Montréal, mais je ne crois pas qu’elles concernent Laine. La masse salariale du CH commence à être drôlement élevée. Par contre, si le Tricolore met Karl Alzner sur la liste des joueurs de la Ligue américaine, il se ferait de l’espace et ça ne lui coûterait qu’un million. Alors plusieurs scénarios restent possibles.»  

Voyez l’intégrale de l’intervention d’Yvon Pedneault dans la vidéo ci-dessus. 

L’été 2019 restera longtemps gravé dans la tête des amateurs de hockey. Plusieurs joueurs talentueux, des joueurs autonomes avec restriction, se retrouvent toujours, en date du 23 juillet, sans contrat.

On n’a qu’à penser aux Mitch Marner, Patrik Laine, Matthew Tkachuk, Zach Werenski ou Brayden Point.

La ligue, c’est indéniable, rajeunit et les jeunes vedettes ont de plus en plus de contrôle dans les négociations contractuelles.

Pas que des heureux

Cette tangente ne fait toutefois pas que des heureux, selon Yvon Pedneault.

«Si tu parles à tous les agents de joueurs, ils vont te dire que le système actuel, s’adressant aux joueurs libres avec restriction, ne convient pas du tout. Et ils ont tout à fait raison. Je crois que le fait que Connor McDavid ait signé un contrat faramineux il y a deux ans a contribué à ce que l’on voit présentement.»

L’analyste trouve également étrange que les Leafs soient parvenus à en venir à une entente avec Auston Matthews l’an dernier, mais qu’ils fassent traîner le dossier dans le cas de Marner.

«Si Toronto a signé Matthews, qu’attend-on pour faire de même avec Marner? Après tout, il n’a pas été ton meilleur joueur, l’an dernier? Mitch Marner n’ira pas au camp d’entraînement des Maple Leafs s’il n’a pas de contrat, ça, c’est assuré!»

«La parité dans la LNH fait que tu as besoin de tes meilleurs éléments dès le début de la saison.»