Les Partants

Un Québécois pour classer l'affaire à Philly?

Publié | Mis à jour

Avec un contrat en poche pour une autre saison, le Québécois Nicolas Aubé-Kubel contemple avec enthousiasme l’idée de pouvoir à nouveau faire première impression aux yeux d’un état-major revampé des Flyers de Philadelphie.

Avec Alain Vigneault à la barre, puis Michel Therrien et Mike Yeo sur les flancs, l’équipe de la Pennsylvannie pourrait en plus compter sur quelques surprises lors du prochain camp d’entraînement. Le Québécois de 23 ans se mêle aux récents premiers choix de l’organisation pour se tailler une place à l’attaque.

La chance n’est pas donnée à tout le monde, mais après avoir goûté à la Ligue nationale pour la première fois l’automne dernier, l’ancien des Foreurs de Val-d’Or en veut plus. Après tout, il lui faut encore noircir la feuille de pointage dans le circuit Bettman!

«J’ai essayé de faire le maximum de cette expérience là, mais ça a été quand même dur parce que je n’ai joué que 5 ou 6 minutes par match, a-t-il confié dans les studios de l’émission Les Partants à TVA Sports, lundi.

Voyez l’entrevue intégrale de Nicolas Aubé-Kubel aux Partants dans la vidéo ci-haut.

«L’entraîneur-chef était sur le point de perdre son poste. C’était dur pour lui d’insérer un nouveau joueur dans l’alignement et lui donner des minutes», résume le produit de quatre saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Ses deux premières campagnes avec les Phantoms de Lehigh Valley dans la Ligue américaine se sont déroulées rondement. L’an dernier toutefois, ce fut une histoire bien différente. «Avec tous les blessés et le mouvement de personnel, on avait jusqu’à 6 joueurs de la East Coast [NDLR : désormais appelée la ECHL] avec nous. Après ça, on n’avait plus de gardien», raconte celui qui a pris part à neuf parties dans avec le grand club en 2018-2019.

«Nous, dans la Ligue américaine, on l’a vraiment senti. On avait un coach, puis on n’avait plus de coach. On ne savait plus qui allait être là pour le reste de la saison», détaille celui qui a aussi récolté 30 points en 54 parties dans la LAH l’an dernier.

Avec 11 attaquants sous contrat et le jeune Travis Konecny toujours dans l’attente d’un pacte de plusieurs saisons, les Flyers ont intérêt à profiter de l’éclosion d’un ou deux espoirs de leurs filiales en cas de blessure. À qui la chance? Aubé-Kubel, Joel Farabee, Morgan Frost et Isaac Ratcliffe sont remplis de promesses et n'attendent qu'une occasion de faire leurs preuves.

Le camp d'entraînement des Flyers s'ouvrira en septembre avec un poste vacant à l'aile sur le troisième trio. Le nouveau directeur général Chuck Fletcher a même consenti un essai professionnel au vétéran Chris Stewart dans l'espoir de trouver réponse à cette énigme.