Crédit : Kelvin Kuo-USA TODAY Sports

MLS

Le top 5 de la semaine en MLS

Publié | Mis à jour

La 20e semaine d’activité de la saison 2019, en MLS, a compté pas moins de 18 matchs et les vedettes du circuit n’ont pas raté leurs occasions de se mettre en valeur.

Au terme de cette semaine, on retrouve l’Union de Philadelphie en tête d’une Association Est très serrée. Dans l’Ouest, le Los Angeles FC conserve son hégémonie au sommet du classement même si son voisin, le Galaxy, s’est approché en plus de se donner un petit coussin en deuxième place.

Portland et Seattle nous ont encore offert un derby des plus relevés alors que le Revolution et Atlanta United ont remporté deux victoires en autant de sorties. San Jose continue à impressionner. En revanche, ça va mal pour les Whitecaps qui, malgré tous les efforts de leur gardien Maxime Crépeau, ont encaissé deux revers.

La troupe de Marc Dos Santos en est maintenant à cinq défaites de suite en MLS, dont quelques-unes plutôt méchantes. La dernière victoire des ‘Caps remonte au 25 mai. Et les voilà au bas du classement dans l’Ouest...

Enfin, il est impossible de passer sous silence la dégringolade de l’Impact, qui de son côté en est à quatre revers de suite en MLS. Son intéressant début de saison est en voie d’être gaspillé. Son manque cruel d’attaque le rattrape enfin. Il est confirmé que le choix de Maxi Urruti au poste d’attaquant était une grossière erreur d’évaluation. On ne parlera pas de tout l’argent investi sur le «party boy» Harry Novillo, dont le contrat a été résilié au cours du weekend après une moitié de saison épouvantable à presque tous les points de vue.

Des renforts sont plus que nécessaires, mais on a l’impression que l’organisation se trouve actuellement sans moyens à ce point-ci. Le jeune Lassi Lappalainen s’en vient et il est prometteur, mais il offre beaucoup plus de points d’interrogation que de garanties.

L’entraîneur Rémi Garde et ses hommes traversent une tempête difficile à naviguer. Une défaite mercredi en Championnat canadien devant un club de CPL au Stade Saputo serait absolument catastrophique.

... Et sur ce, voici le top 5 de la semaine!

Le doublé de Fernandez

Le nouveau joueur désigné des Timbers, Brian Fernandez, a continué sur sa formidable lancée, dimanche soir, en marquant les deux buts des siens dans leur victoire obtenue sur la pelouse de leurs rivaux honnis. L’Argentin de 24 ans en est à huit buts en neuf matchs (en MLS) depuis son arrivée avec l’équipe. ÇA, c’est du bon recrutement en attaque.

Bou a l’air effrayant

Le Revolution a essentiellement copié les Timbers en mettant de gros sous sur un attaquant argentin évoluant au Mexique. Gustavo Bou est plus vieux à 29 ans, mais il pourrait avoir un impact similaire à celui de Fernandez. Il a ouvert son compteur de façon spectaculaire, mercredi, contre les Whitecaps.

Le Revolution a bien investi dans les deux derniers mercatos avec Carles Gil et (probablement) Bou. Les deux joueurs offrent une qualité qu’on a rarement vue ces dernières années en Nouvelle-Angleterre. Cruellement, c’est sans doute l’équipe qui pourrait sortir l’Impact de la course aux éliminatoires d’ici la fin de la saison régulière.

Un bon vieux missile

Le missile de la semaine nous vient de Marco Fabian, de l’Union, qui a mis toute la gomme sur ce but inscrit samedi dans un gain de 2-0 contre Chicago.

Manotas fait tout, tout seul

Le sous-estimé attaquant colombien du Dynamo, Mauro Manotas, n’a eu besoin de personne pour marquer le troisième but des siens contre Toronto, samedi. Bon, certains diraient qu’il a eu l’aide de la défense torontoise. Laurent Ciman n’a certainement pas paru à son mieux sur la séquence. Manotas en est tout de même à huit buts et cinq passes décisives, cette saison.

Le spectacle Zlatan

Il valait la peine de veiller tard, vendredi, pour regarder l’«El Trafico» entre le Los Angeles FC et le Galaxy. Après s’être fait aller le mâche-patates toute la semaine, l’attaquant du Galaxy Zlatan Ibrahimovic est passé de la parole aux actes en inscrivant un superbe triplé, montrant de nouveau qu’il est dans une classe à part non seulement dans cette ligue, mais dans le soccer mondial, et ce, malgré ses 37 ans.

Quel joueur! Mais il serait mal avisé de passer sous silence le travail de ses coéquipiers qui, bien aiguillonnés par l’entraîneur Guillermo Barros Schelotto, ont réussi à mettre en bouteille le dangereux LAFC la plupart du temps. Pour votre information, les deux équipes se retrouveront le 25 août...

Les bonis

Après un début de saison compliqué, Josef Martinez est redevenu lui-même. Il a marqué 11 fois... à ses sept derniers matchs!

Djordje Mihailovic est un milieu de terrain offensif très prometteur, pas seulement pour le Fire de Chicago, mais aussi pour l’équipe nationale des États-Unis.

Jozy Altidore a marqué deux fois en deux matchs, cette semaine. Ce filet inscrit mercredi contre les Red Bulls démontre de nouveau que le joueur du Toronto FC est l’un des tout meilleurs attaquants de la ligue, que ça nous plaise ou non.

Manifestement, certaines équipes n’ont pas de mal à trouver des attaquants de bon calibre dans cette ligue. Le Brésilien Heber en est à huit buts en 12 matchs depuis son arrivée avec le New York City FC, qui ne perd pas souvent.

Marcelo Silva, du Real Salt Lake, est un défenseur central. Ça ne l’a pas empêché de marquer ce superbe but, samedi, contre Minnesota United.