Boxe

Rivas rate la chance de défier Wilder

Publié | Mis à jour

Le boxeur britannique Dillian Whyte a défait Oscar Rivas par décision unanime samedi, à l’O2 Arena de Londres, dans un combat pour le titre intérimaire des poids lourds du World Boxing Council (WBC).

À l’issue des 12 rounds, les juges ont remis des cartes de 115-112, 115-112, 116-111 en faveur de Whyte (26-1-0, 18 K.-O.), qui devient ainsi l’aspirant obligatoire du champion Deontay Wilder. C’est la première fois qu’il obtient ce statut depuis le mois de novembre 2017.

Il s’agit d’une première défaite en carrière chez les professionnels pour Rivas (26-1-0, 18 K.-O.). «Non, ce n’est pas difficile à accepter puisque j’ai perdu contre un bon boxeur. C’est pire quand c’est contre quelqu’un qui est moins bon», a dit le Québécois d’origine colombienne après le duel.

L’athlète de 32 ans était plutôt fier de sa performance contre Whyte, qu’il a même envoyé au sol au neuvième round grâce à un uppercut.

Lors du round précédent, le protégé du Groupe Yvon Michel avait été malmené par son adversaire, qui l’avait durement touché au corps et à la tête.

«J’ai vraiment donné mon 100% et je pense que les gens ont vu que je suis là pour les grands combats. Je me suis fait connaître à Londres et j’ai montré que j’étais capable de grandes choses, a indiqué Rivas.

«Quand je suis rentré, les gens me criaient toutes sortes de bêtises. C’était différent en sortant puisque j’ai fait un bon combat. Ça fait du bien et ça me donne de l’espoir car je me suis vraiment préparé très fort.»

«Je l’ai cherché tout au long du combat, j’ai fait de bons rounds, et je l’ai envoyé au plancher aussi, a poursuivi Rivas. Je pense que le fait qu’il soit chez lui, devant sa foule à Londres, ça l’a beaucoup aidé. Si on avait été ailleurs, ça aurait été plus difficile pour lui.»

Outre la foule partisane, l’efficacité du jab de Whyte a certainement eu une grande incidence dans l’issue du combat. Rivas avait d’ailleurs l’œil gauche presque complètement fermé à la fin du duel.

Une petite déchirure au triceps du bras droit l’obligera également à prendre deux à trois semaines de repos.

Pour Whyte, qui est âgé de 31 ans, cette victoire est sa 10e consécutive. Sa seule défaite en carrière, il l’a subie aux mains d’Anthony Joshua en décembre 2015.

.