Site web officiel des Flyers

Crédit : Site web officiel des Flyers

LNH

La mission de Michel Therrien

Agence QMI et TVA Sports

Publié | Mis à jour

Entouré des autres membres du personnel des Flyers, l’ancien entraîneur-chef du Canadien de Montréal Michel Therrien semble déjà filer le parfait bonheur dans son rôle d’adjoint à Philadelphie.

«Nous avons déjà passé un peu de temps ensemble et je crois vraiment que nous aurons une belle chimie», a indiqué Therrien, dans une entrevue publiée sur le site web des Flyers.

Si sa relation d’amitié avec l’entraîneur-chef Alain Vigneault est bien connue, Therrien se retrouve aussi aux côtés de Mike Yeo, Ian Laperrière sans oublier le directeur général Chuck Fletcher, entre autres.

«Je pense qu’Alain et Chuck ont rassemblé un bon groupe, a noté Therrien, qui avait été remercié par le Canadien en février 2017. Tout le monde dans ce personnel a quelque chose pour faire de nous une meilleure équipe.»

Chargé de s’occuper des attaquants et du jeu de puissance, Therrien vante notamment l’embauche de Yeo, qui sera pour sa part le responsable des défenseurs et de l’infériorité numérique.

«C’est ce dont tu as besoin de ton personnel quand tu es entraîneur-chef: des gars que tu peux ajouter à l’équipe et en qui tu as confiance car on passe beaucoup de temps ensemble. Alain a toujours eu de bons adjoints puisqu’il voit le tout du même œil que moi. J’avais donné une chance à Mike (Yeo) comme assistant à Wilkes-Barre et je l’avais amené avec moi à Pittsburgh.»

Therrien n’avait pas non plus peur de s’entourer de gens compétents lors de son dernier séjour avec le Canadien.

«J’avais Gerard Gallant avec moi à Montréal, a-t-il ainsi rappelé. Chaque entraîneur a besoin d’hommes de hockey intelligents. Il faut travailler en équipe.»

Therrien a aussi connu Fletcher à Pittsburgh quand celui-ci était adjoint au directeur général des Penguins. À propos d’Ian Laperrière, il y a déjà une bonne relation qui se dessine.

«Tout le monde connaît Lappy, a suggéré Therrien. Nous avons déjà eu certaines discussions à propos des joueurs de l’équipe et ça m’a aidé à commencer à mettre mes idées en place.»

Kevin Hayes en supériorité numérique?

Laperrière, qui fait partie du personnel d’entraîneurs des Flyers depuis plusieurs saisons, sait à quoi s’attendre des attaquants du club, dont Claude Giroux, Sean Couturier et Jakub Voracek, entre autres. À ceux-ci, s’ajoute par ailleurs Kevin Hayes en vue des prochaines campagnes.

«À l’attaque, je crois que nous pouvons en faire beaucoup en construisant autour de nos joueurs de centre, a proposé Therrien. L’ajout de Kevin Hayes est une bonne affaire pour nous. Ça crée de la compétition dans la formation pour jouer dans des situations où tout le monde veut être utilisé.»

Il sera effectivement intéressant de voir les attaquants des Flyers qui seront utilisés sur la première unité du jeu de puissance. Ayant accepté un contrat de sept ans pour 50 millions $ avec Philadelphie, il y a lieu de croire que Hayes sera mis à contribution.

La mission de Therrien

La principale mission de Therrien sera donc de faire fonctionner l'avantage numérique.

L'an dernier, les Flyers ont présenté un taux d'efficacité de 17,1% avec un ou deux hommes en plus, terminant ainsi au 21e rang de la LNH à ce chapitre. Il s'agissait de leur pire résultat depuis 2010-2011.

«J'ai ma propre vision et j'en ai déjà parlé avec Alain, a-t-il dit. On doit vraiment améliorer ça. C'est ma responsabilité d'avoir confiance en nos moyens pour connaître du succès. Je vais aussi parler aux joueurs pour avoir leur vision des choses.»