Blue Jays

Rafael Devers devient le bourreau des Blue Jays

Publié | Mis à jour

En produisant quatre points, Rafael Devers a permis aux Red Sox de Boston de vaincre les Blue Jays de Toronto 5 à 4, mercredi, au Fenway Park.

Le héros du jour a amorcé sa productive soirée de boulot en expulsant la balle à l’extérieur des limites du terrain en troisième manche. Dans l’engagement suivant, il a frappé un double qui a permis à Christian Vazquez et Mookie Betts de fouler la plaque. C’est cependant un simple, en huitième, qui aura finalement permis aux siens de l’emporter.

En portant son total de points produits à 25 contre les Jays en 2019, Devers est devenu le joueur ayant créé le plus de points contre l’équipe de Toronto en une seule saison.

Chez les représentants de la Ville Reine, Teoscar Hernandez (deux fois) et Lourdes Gurriel fils ont frappé des longues balles.

Sur la butte, Aaron Sanchez (3-14) a encaissé sa 10e défaite de suite, ce qui n’était pas arrivé dans le baseball majeur depuis Dick Weik des Senators de Washington en 1949.

La victoire a été acquise par Eduardo Rodriguez (11-4) et le releveur Brandon Workman a obtenu son cinquième sauvetage.

Josh Donaldson ne peut tout faire seul

Tirant de l’arrière 5 à 0 après sept manches, Josh Donaldson et les Braves d’Atlanta ont réduit l’écart à un seul point en fin de match, mais n’ont pas été capables de compléter la remontée face aux Brewers, à Milwaukee.

L’équipe de Brian Snitker, qui s’est inclinée au compte de 5 à 4, a été dans le coup jusqu’à la fin grâce à Donaldson. Le joueur de troisième but a d’abord inscrit deux points avec sa 22e longue balle de la saison en huitième. Lors de l’engagement suivant, il a produit deux autres points avec un simple.

À ce moment, les Braves avaient déjà deux retraits et l’artilleur Josh Hader a passé le frappeur suivant, Ozzie Albies, dans la mitaine. Le lanceur a d’ailleurs obtenu son 21e sauvetage en 2019.

Offensivement, les gagnants ont notamment été propulsés par des circuits en solo de Manny Pina et de Christian Yelich.

La victoire est allée à la fiche de Chase Anderson (5-2), tandis que la défaite a été encaissée par Dallas Keuchel (3-3).

Une très longue balle de Pete Alonso

À Minneapolis, Pete Alonso a impressionné la galerie avec un circuit de 474 pieds dans un gain convaincant de 14 à 4 des Mets de New York sur les Twins du Minnesota.

En huitième manche, le gagnant du dernier concours de coups de circuit a expulsé la balle au troisième pallié de gradins, ce qui portait son total de longue balle à 31e cette saison.

Alonso n’a pas été le seul représentant des vainqueurs à étirer les bras, puisqu’Amed Rosario et Dominic Smith ont aussi frappé des circuits.

Permettant trois points en autant de coups sûrs, le lanceur Trevor May (3-3) a encaissé la défaite, lui qui n’a œuvré que pendant une manche. De son côté, la victoire a atterri sur la fiche de Jason Vargas (4-5).