Alouettes

Hénoc Muamba a appelé Kavis Reed

Publié | Mis à jour

Si Kavis Reed ne fait pas l’objet de beaucoup de sympathie depuis son congédiement, le secondeur des Alouettes Hénoc Muamba se montre reconnaissant envers son ancien directeur général.

En entrevue à l’émission «Les Partants», mercredi, le Congolais a raconté avoir lâché un coup de fil à Reed pour lui exprimer sa gratitude. À voir dans la vidéo ci-dessus.

«C’est la première personne qui m’avait contacté avant que je m'entende avec l’équipe, a-t-il expliqué. C’est lui qui a fait le plus grand travail pour m’amener ici. Il m’avait parlé de sa vision. En ce moment, on est en train de voir un peu le succès. C’est quand même lui qui a commencé tout ce qu’on entrevoit maintenant.»

Reed quitte l’organisation sur fond de controverse, lui qui aurait employé un stratagème pour contourner le plafond salarial. Pour les joueurs, il est important de ne pas se laisser distraire par toute cette histoire.

«C’était quand même un choc, a avoué Muamba. Mais au bout du compte, en tant que joueur, j’essaie de me concentrer sur ce qui est le plus important pour nous, et c’est de gagner. On est en train de gagner et on aime ça.»

Les fruits d’un long travail

Une lueur d’espoir jaillit enfin chez les Alouettes, qui ont signé une deuxième victoire consécutive, samedi dernier, à Ottawa.

Aux yeux de Muamba, il faut reculer d’un an pour comprendre les succès actuels des Moineaux.

«Depuis l’année passée vraiment, avec tous les gars qui sont venus dans cette équipe, on a voulu changer la culture. C’est quelque chose qui a commencé depuis longtemps», a-t-il observé.  

L’athlète de 30 ans a aussi fait mention de l’apport du coordonnateur défensif Bob Slowik, embauché durant la saison morte.

«Il est motivant. Quand il parle, tout le monde écoute en défense. On est excités de jouer pour lui et ça se voit quand on joue.»