Crédit : AFP

Cyclisme

Tour de France : une première en 12 ans

AFP

Publié | Mis à jour

L'Afrique du Sud à l'honneur au coeur de la France: son champion national Daryl Impey (Mitchelton) a enlevé la 9e étape du Tour de France, dimanche, à Brioude (Haute-Loire), alors que le Français Julian Alaphilippe a conservé son maillot jaune.

Le Sud-Africain est le deuxième coureur de son pays à gagner une étape du Tour après Rob Hunter en 2007.

Impey a devancé son dernier compagnon d'échappée, le Belge Tiesj Benoot, au terme de 170,5 kilomètres sans conséquence sur le haut du classement.

Le Tchèque Jan Tratnik (Bahrain) a pris la troisième place, à une dizaine de secondes, en tête du premier groupe de poursuite comprenant les Belges Oliver Naesen et Jasper Stuyven, l'Irlandais Nicholas Roche et l'Espagnol Marc Soler. 

Le peloton s'est présenté sur la ligne avec un retard dépassant les 16 minutes. 

Dans cette étape ensoleillée de bout en bout, la course a pris tournure dès le premier quart d'heure avec l'échappée de 14 coureurs rejoints ensuite par Soler. 

Derrière l'échappée, l'équipe d'Alaphilippe ( (Deceuninck) s'est contentée de gérer l'écart quand il a atteint une dizaine de minutes. A l'avant, l'Autrichien Lukasz Pöstlberger a pris le risque de partir seul à 45 kilomètres de l'arrivée. 

Ça s'est joué au sprint

Pöstlberger, le premier maillot rose du Giro 2017, a été rejoint dans la dernière difficulté, la côte de Saint-Just, à 15 kilomètres de la ligne. Impey a fait l'effort sur le haut pour rejoindre Benoot et Roche qui avaient pris les devants. 

Benoot, offensif, a attaqué de nouveau et a gardé avec lui seulement Impey à l'approche des 8 derniers kilomètres. Mais le Belge s'est incliné au sprint face au rapide Sud-Africain.

Âgé de 34 ans, Impey a eu toutefois l'honneur de porter déjà le maillot jaune, en 2013, pendant deux journées.

Les favoris n'ont pas bougé au lendemain de la bataille intense de Saint-Etienne. Hormis une tentative symbolique de Romain Bardet, l'enfant du pays qui s'est montré dans la dernière côte.

Lundi, à la veille de la première journée de repos, la 10e étape relie Saint-Flour à Albi, au long de 217,5 kilomètres d'un parcours favorable aux baroudeurs et, encore plus aux sprinteurs, en raison du final plat.