SPO-HKO-HKN-2016-NHL-DRAFT---ROUNDS-2-7

Crédit : AFP

LNH

Les agents furieux contre le DG des Sharks

Publié | Mis à jour

Le contrat au montant dérisoire signé par l’attaquant des Sharks de San Jose Kevin Labanc aurait semé la colère de certains agents et clubs de la Ligue nationale de hockey.

Labanc, qui était joueur autonome avec compensation sans droits d’arbitrage, a offert un immense rabais à la formation californienne en apposant sa signature au bas d’une entente d’un million $, d’une durée d’un an.

L’ailier droit de 23 ans vient pourtant de récolter 56 points en 82 matchs, ce qui représente un sommet personnel.

Alors qu'il profitait de ses vacances, le journaliste de Sportsnet Elliotte Friedman a été bombardé de messages sur son téléphone par des individus furieux.

«Certains d’entre eux étaient des agents, car ils craignent que le contrat soit destructeur en tant qu’élément de comparaison dans les négociations», a raconté Friedman dans le dernier épisode du balado «31 Thoughts».  

«Puis, il y avait des équipes qui étaient fâchées. Elles tenaient ce genre de discours : "Regardez bien, il va signer un autre contrat en janvier et les Sharks vont encore s’en sortir."»

Pour le directeur général des Sharks, Doug Wilson, il s'agit évidemment d'un coup fumant en termes de gestion de masse salariale.

«Je peux imaginer Doug Wilson en train de golfer en Californie ou en Arizona et juste rire du fait que tout le monde soit furieux à propos du contrat, a rigolé Friedman. Les gens sont devenus fous quand ils en ont pris connaissance.»

Quelques comparaisons

Évidemment, si l’on compare l’entente de Labanc avec celle de Kevin Hayes, qui a paraphé un lucratif contrat de sept ans, d’une valeur de 50 millions $, avec les Flyers de Philadelphie, cela a de quoi faire sourciller. Labanc a pourtant totalisé deux points de plus que Hayes, la saison dernière. Âgé de 27 ans, le nouveau joueur des Flyers profitait pour sa part du statut de joueur autonome sans compensation.

De façon plus rationnelle, il est préférable de comparer Labanc avec d’autres athlètes de son âge se retrouvant dans une situation similaire. On remarque que Scott Laughton, qui a pour sa part obtenu 32 points en 82 rencontres avec les Flyers la saison dernière, a conclu un pacte de deux ans pour 4,6 millions $ vendredi avec le club de Philadelphie. C’est quand même beaucoup plus que Labanc.

Chez les autres joueurs autonomes avec compensation, il sera par ailleurs intéressant de voir combien toucheront les Kyle Connor, Brock Boeser et Travis Konecny, pour ne nommer que ceux-là.