LNH

Dur lendemain de veille pour Binnington, la coupe et un tigre

Publié | Mis à jour

En attendant le passage de la coupe Stanley au Québec à la fin du mois de juillet, c’était au tour du gardien des Blues de St. Louis Jordan Binnington de passer une journée avec le précieux trophée, plus tôt cette semaine, en Ontario.

Après avoir célébré son 26e anniversaire de naissance jeudi, Binnington accueillait la coupe dans son patelin de Richmond Hill, au nord de Toronto, le lendemain.

Il a d'ailleurs publié une photo de lui couché dans son lit avec un linge froid sur la tête et une bouteille d'eau à la main.

«C'est une semaine plutôt folle, a avoué Binnington, dans une entrevue publiée sur le site web de la Ligue nationale de hockey. J'essaye d'en profiter au maximum.»

Le gardien des Blues a été accueilli en héros par la population. Le maire de Richmond Hill, Dave Barrow, lui a même remis les clés de la ville.

«En séries, on me disait que tout Richmond Hill m'appuyait et ça veut dire beaucoup pour moi, a commenté Binnington. De rejoindre les gens et d'avoir une influence positive sur une communauté comme celle-ci, c'est très spécial pour moi.»

Binnington a profité de sa journée avec la coupe Stanley pour faire vivre un moment particulier à un jeune garçon considérant le gardien comme son idole.

Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter des Blues, on le voit ainsi présenter le trophée à Kevin qui, de son côté, lui a écrit une lettre pour lui témoigner de son admiration.

Bientôt au Québec

La coupe Stanley sera au Québec à la fin du mois. L’attaquant David Perron doit d’abord apporter le trophée en Estrie, le 30 juillet.

Il se rendra au Palais des sports Léopold-Drolet en début d’après-midi, à Sherbrooke, avant de se diriger à Magog.

Samuel Blais aura droit à une journée avec la coupe Stanley, le lendemain, à Montmagny.

Le jeune attaquant des Blues, qui a 23 ans, aura une autre raison de célébrer, lui qui a signé un nouveau contrat d’un volet pour 850 000$ avec les Blues, le 1er juillet dernier.

Sujets