Canadiens

Derick Brassard pourrait-il compléter le portrait du CH?

Publié | Mis à jour

Peu de Québécois ont été disponibles sur le marché des joueurs autonomes depuis l’ouverture du marché, le 1er juillet dernier.

Comme ses homologues, le directeur général des Canadiens de Montréal Marc Bergevin a toujours l’option d’offrir une entente à certains d’entre eux, dont les attaquants Jason Pominville, Derick Brassard et Gabriel Bourque.

Puisqu’ils sont toujours sans contrat, Pominville, Brassard et Bourque pourraient d’ailleurs se résoudre à accepter une offre à prix raisonnable.

Originaire de Repentigny, Pominville, 36 ans, peut encore rendre de fiers services à un club de la Ligue nationale de hockey (LNH).

La saison dernière, il a notamment inscrit 16 buts en 73 rencontres avec les Sabres de Buffalo. À titre comparatif, seulement cinq joueurs ont totalisé plus de filets que lui l’an dernier dans l’uniforme du Canadien, soit Brendan Gallagher, Max Domi, Tomas Tatar, Andrew Shaw et Jonathan Drouin.

Âgé de 31 ans, Brassard a pour sa part défendu les couleurs de trois formations différentes lors de la récente campagne. Un média d'Edmonton rapportait lundi que l'ancien des Voltigeurs de Drummondville était à la recherche d'un salaire annuel de 4 millions $, ce que le principal intéressé a nié à TVA Sports, vendredi.

Avec les Penguins de Pittsburgh, les Panthers de la Floride et l’Avalanche du Colorado, il a conclu la saison avec un total de 23 points, dont 14 buts, en 70 parties.

Bourque, 28 ans, totalise maintenant 361 matchs en carrière dans la LNH. Il semble toutefois avoir de la difficulté à obtenir l’étiquette de joueur de la Ligue nationale.

Devra-t-il accepter un contrat à deux volets avec l’une ou l’autre des organisations? En 55 parties la saison dernière avec l’Avalanche, il a été limité à huit points, dont deux buts.

En bref, quelques options demeurent sur la table pour le Canadien. Il y a toutefois lieu de préciser que le CH a présentement un autre Québécois, déjà dans son giron, qui ne demande qu’à obtenir la chance de se faire valoir. Charles Hudon, 25 ans, a pris part à 32 rencontres avec le Tricolore, en 2018-2019, récoltant cinq points.

Le natif d’Alma pourrait avoir recours à l’arbitrage salarial, le 2 août. Hudon et le Canadien tenteront toutefois de s’entendre avant cette date.