Crédit : AFP

F1

Autre dure journée pour Lance Stroll

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’écurie Mercedes a réussi un doublé, Valtteri Bottas en tête, lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, vendredi, sur le circuit de Silverstone, pendant que le Québécois Lance Stroll se contentait du 16e chrono du jour.

Bottas a réalisé son meilleur tour en 1 min 26,732 s, tandis que son coéquipier Lewis Hamilton a eu besoin de 69 millièmes de seconde de plus pour parcourir le tracé. Les Ferrari de Charles Leclerc (1:26,929) et Sebastian Vettel (1:27,180) n’étaient toutefois pas loin derrière.

Stroll a quant à lui effectué sa boucle la plus rapide en 1:28,240. Son coéquipier chez Racing Point, soit le Mexicain Sergio Perez, a pris le 10e rang avec un temps de 1:28,002. Lors de la première séance, plus tôt en matinée, Stroll avait été l'auteur du 14e chrono.

Brouillon

Malgré tout, Stroll est satisfait de l’équilibre de la voiture. Il estime que ses chronos ne sont pas représentatifs du rythme de sa monoplace rose puisqu’il a été brouillon dans ses tentatives de tours rapides et que le vent a joué les trouble-fête.

«C’était une journée assez solide pour nous et je me sentais bien avec la voiture, a commenté Stroll selon un communiqué de son équipe. Le programme s'est déroulé comme prévu et nous avons terminé tous les relais.»

«Le vent est toujours un facteur important chez Silverstone. Il était particulièrement frais et changeant aujourd’hui. Mais je crois qu’on peut faire mieux puisque je n’ai pas réussi les tours les plus propres. Je me sens optimiste, alors nous verrons ce que nous pouvons faire demain.»

Un bon coup de Gasly

Lors de la première séance, le Français Pierre Gasly, chez Red Bull, avait lancé un message fort en signant le meilleur temps, en 1:27,173. Il avait ainsi retranché presque une demi-seconde au temps de son plus proche poursuivant, soit Bottas (1:27,629).

Depuis le début de la saison, Gasly est constamment en difficulté face à son coéquipier Max Verstappen. Il a malgré tout reçu l’appui de ses employeurs récemment. Historiquement, Red Bull fait toutefois rarement preuve de patience avec ses jeunes pilotes.

Les qualifications auront lieu samedi matin et seront suivies de la course, dimanche.