Tennis

Serena Williams fait un pas de plus vers l'histoire

Publié | Mis à jour

Serena Williams a livré une autre performance convaincante, jeudi, en demi-finale du tournoi féminin de Wimbledon.

L’Américaine n’a fait qu’une bouchée de la Tchèque Barbora Strycova grâce à une victoire de 6-1 et 6-2. Elle a seulement eu besoin de 59 minutes pour finir le travail et ainsi obtenir un laissez-passer pour une 32e finale à un tournoi du Grand Chelem, un nouveau record.

L’ancienne marque appartenait à Steffi Graff, qui en avait totalisé 31 au cours de sa glorieuse carrière. À Wimbledon, il s’agira de sa 11e participation à la finale, le même nombre qu’une certaine Martina Navratilova.

Samedi, elle pourrait égaler le record de 24 titres du Grand Chelem établi par Margaret Court.

«J’y ai pensé ce matin, a indiqué Williams en conférence de presse. Cependant, ce ne sera pas seulement l’histoire d’un chiffre. Je vais aller sur le terrain et donner mon meilleur effort. Peu importe ce que je fais, je vais toujours avoir une belle carrière.»

«J’ai décidé de lâcher prise. Je me sens vraiment calme par rapport à ce possible objectif.»

Pour revenir au match contre Strycova, ce fut un triomphe signé par la puissance de Williams. Ce qui a été impressionnant, c’est le taux d’efficacité de l’Américaine sur sa première balle de service. Elle a remporté 24 points sur une possibilité de 27 (89%) lorsqu’elle a placé sa balle en jeu. De plus, elle a réussi à convertir quatre des cinq balles de bris qu’elle a obtenues au cours de ce duel.

Contre Halep

En finale, Williams se mesurera à la Roumaine Simona Halep, qui participera à sa première finale à Wimbledon.

En demi-finale, Halep l’a emporté 6-1 et 6-3 contre l’Ukrainienne Elina Svitolina en seulement 73 minutes de jeu. Ce fut une domination à tous les niveaux de celle qui a été numéro 1 mondial au cours des trois dernières années.

«Je savais que j’aurais à me battre pour chaque balle contre Elina, a souligné Halep. Je l’ai affronté à plusieurs reprises et j’étais consciente qu’elle ne lèverait pas le pied.»

«Je devais répondre présente et livrer une excellente performance. Aujourd’hui, je crois que j’ai disputé l’un de mes meilleurs matchs sur gazon.»

Dans les moments suivant la confirmation de son triomphe contre Svitolina, la fierté de Constanta a eu une pensée pour sa mère. Elle lui a d’ailleurs parlé à sa sortie du terrain.

«Il y a une quinzaine d’années, son rêve était que je participe à la finale de Wimbledon parce que tout le monde est ici, dont les personnalités dans la loge royale, a expliqué Halep. Aujourd’hui, c’est un moment incroyable pour elle. C’est un rêve qui est devenu réalité, car je vais prendre part à la finale.»

Samedi, Halep sera en quête de son deuxième titre majeur en carrière. L’an dernier, elle avait remporté le tournoi de Roland-Garros.

Chez les juniors, Taha Baadi et son partenaire Filip Cristian Jianu se sont inclinés au deuxième tour contre la paire d’Arthur Fery et de Toby Samuel par la marque de 6-2 et 6-2. Gabriela Dabrowski est la seule Canadienne encore en lice et elle participera à la demi-finale du double féminin vendredi.