Crédit : AFP

LNH

«C’est ce qui nous manquait»

Publié | Mis à jour

En accordant un contrat de trois ans à l’attaquant Noel Acciari le 1er juillet, les Panthers de la Floride croient avoir trouvé l’ingrédient nécessaire pour dynamiser davantage leur groupe de joueurs de soutien.

Le patineur de 27 ans avait passé toute sa carrière dans l’uniforme des Bruins de Boston, un club ayant toujours été reconnu pour son jeu robuste. D’ailleurs, en quatre ans au Massachusetts, il a totalisé 505 mises en échec, incluant 373 assénées au cours des deux dernières campagnes. Le directeur général de l’organisation floridienne, Dale Tallon, estime aussi avoir fait la bonne affaire.

«C’est ce qui nous manquait. Ce gars-là va rendre tout le monde responsable. Il est un joueur polyvalent qui assumera une bonne partie du boulot en effectuant des mises au jeu en territoire défensif, écoulant des punitions et prônant un style robuste, a-t-il commenté au site officiel des Panthers. Il amènera à notre quatrième trio un peu plus d’esprit et de passion.»

L’entraîneur-chef Joel Quenneville semble du même avis.

«Quand je pense à Noel, je me rappelle des dernières séries éliminatoires, a-t-il dit à propos de celui ayant disputé la finale de la Coupe Stanley malgré une fracture du sternum. Il possède cette ténacité et peut aider de diverses façons, en infériorité numérique et sur les mises au jeu. [...] Il remplit son rôle parfaitement et c’est ce qu’il nous faut.»

Objectifs élevés

Le principal intéressé est d’ailleurs enchanté de se retrouver au sein d’un groupe amélioré avec l’arrivée notamment du gardien Sergei Bobrovsky. Déçu d’avoir perdu le septième match de la plus récente finale de la Coupe Stanley avec les Bruins, il veut se reprendre rapidement.

«Le rêve de chaque joueur est de gagner la coupe. Se retrouver à une partie d’y arriver fut spécial, peu de gens parviennent à atteindre la finale. Personnellement, cela a représenté une excellente expérience, mais nous n’avons pas gagné. Cette défaite allume un feu en vous. Maintenant, vous voulez y retourner au plus vite.»

Par ailleurs, Acciari se dit heureux de renouer avec le joueur d’avant Frank Vatrano, qu’il a côtoyé avec les Bruins de Providence, dans la Ligue américaine.

«Nous sommes des amis proches et il était excité [quand il a appris l’embauche d’Acciari par la Floride]. Il m’a appelé immédiatement et c’est comme s’il me disait : "il faut que tu viennes ici. C’est excellent, il y a le soleil, des gens formidables. L’équipe est bonne et les joueurs sont agréables". Ce sera une combinaison parfaite et nous aurons du plaisir, a-t-il expliqué. Une fois la saison entamée, avec toutes les pièces à l’endroit approprié, nous serons bien placés.»