LNH

Un discours inspirant de Bergeron pour Asselin

Publié | Mis à jour

Samuel Asselin a toujours admiré le jeu de Patrice Bergeron avec les Bruins de Boston. C’est le joueur auquel il s’est comparé pendant tout son stage junior, et même avant d’être repêché dans la LHJMQ.

Asselin, qui a terminé sa carrière junior avec deux finales de la Coupe Memorial, incluant une conquête du précieux trophée en 2018 à Bathurst, a d’une certaine façon suivi les traces de l’illustre hockeyeur en participant récemment à son premier camp de développement dans l’organisation des Bruins, avec laquelle il a signé un contrat de deux ans dans la Ligue américaine.

Ironie du sort, Bergeron a rencontré les espoirs de l’organisation en début de camp, livrant un discours que l’ancien capitaine des Mooseheads a bien pris soin d’écouter.

Moins stressé

«C’était super cool de le rencontrer et ça prouve que c’est une organisation qui nous traite avec beaucoup de classe et de respect. Je l’ai toujours regardé jouer. Patrice avait pris des nouvelles de tous les gars. Il est venu nous parler un bon 10 minutes pour expliquer la culture des Bruins. Juste le fait que ce soit Patrice Bergeron, pour un petit gars du Québec comme moi qui parle français, ça donne encore plus le goût d’embarquer dans le bateau», a lancé l’attaquant de 21 ans, qui n’a pas visionné la reprise de la défaite en finale nationale contre les Huskies de Rouyn-Noranda, où son club menait pourtant 2-0.

Si le centre de Repentigny n’en était pas à sa première expérience du genre, alors qu’il avait côtoyé les membres des Blue Jackets de Columbus à l’été 2018, le fait d’être sous contrat lui a fait vivre une semaine différente.

«L’an passé, après la saison, je n’avais pas eu le temps d’en profiter. J’étais tout de suite retourné dans le gym pour être prêt pour le camp, tandis que là, j’en ai profité pour donner une pause à mon corps et à ma tête. Ça faisait deux saisons que je jouais jusqu’à la fin mai. J’étais moins stressé en sachant que j’y retournerais en septembre. Ils m’ont dit ce que je dois améliorer. Ce sera à moi de performer et d’arriver prêt», a signalé Asselin.