Impact

Samuel Piette veut être payé à sa juste valeur

Publié | Mis à jour

Samuel Piette et l’Impact de Montréal négocient actuellement un nouveau contrat.

Questionné à ce sujet mardi, le milieu de terrain québécois a déclaré vouloir être payé à sa juste valeur, jugeant que la première offre était insuffisante. 

«Le club m’a déposé une première offre. C’est très rare qu’une première offre est acceptée. Ce n’est que le début des négociations», a-t-il indiqué.

Voyez un extrait de son point de presse dans la vidéo ci-dessus.

En tant que produit local, Piette croit aussi qu’il apporte «une valeur ajoutée» à l’organisation montréalaise.

«Je pense que je suis un bon ambassadeur pour le club. C’est du moins ce qu’on me dit. Mais je veux d’abord être jugé par mes performances sur le terrain.»

Piette estime qu'il mérite le même type de salaire que des joueurs au statut similaire dans leur équipe. Il a nommé Wil Trapp, du Crew de Columbus, Perry Kitchen, du Galaxy de Los Angeles, et Kellyn Acosta, des Rapids du Colorado.

«Nous avons des rôles similaires et le même apport à nos équipes respectives. Je ne vois pas pourquoi mon salaire devrait être loin de ces joueurs», a-t-il soutenu.   

L’athlète de 24 ans a disputé 62 matchs avec le Bleu-Blanc-Noir depuis son arrivée en 2017.