Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Mike Sullivan s’ouvre sur sa relation avec Phil Kessel

Publié | Mis à jour

La relation entre l’entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh, Mike Sullivan, et l’attaquant Phil Kessel a semblé être pour le moins houleuse lors des quatre saisons que le joueur d’avant américain a passé en Pennsylvanie.

Les rumeurs ont circulé abondamment depuis l’échange qui a fait passer Kessel aux Coyotes de l’Arizona en retour d’Alex Galchenyuk.

Si Kessel n’a pas jugé bon commenter la situation, Sullivan s’est ouvert dans un entretien accordé à dkpittsburghsports.com.

«Ma relation avec Phil a été la même pendant quatre ans, a souligné l’entraîneur. Phil et moi n’avons pas toujours été en accord, mais ç’a toujours été d’une manière constante. À certaines occasions, les rumeurs étaient amplifiées de sorte que nous avions une relation acrimonieuse, où nous étions des rivaux et qu’il y avait toujours des confrontations. Pour être honnête, il n’y en avait pas.

«Avons-nous eu des discussions où nous étions en confrontation au cours d’une saison? Bien sûr. Ça fait partie de la relation joueur-entraîneur. J’en ai eu avec plusieurs joueurs, pas seulement Phil. Ma relation avec Phil a été la même qu’elle l’était lors des première, deuxième et troisième années.»

D’autres rumeurs ont été avancées à l’effet que Kessel avait demandé à plusieurs reprises d’être échangé, même s'il a nié le tout.

Sullivan, de son côté, sans toutefois donner beaucoup de détails, a nié avoir demandé au directeur général de l’équipe, Jim Rutherford, de le transiger.

«Je n’élaborerai pas sur les détails des événements, mais des décisions ont été prises avec beaucoup d’informations de beaucoup de personnes. Mais je ne veux pas m’aventurer sur cette route», a souligné l'entraîneur.

Lors de ses quatre saisons passées à Pittsburgh, Kessel a amassé 303 points en 328 matchs. L’attaquant n’a jamais raté un seul match dans l’uniforme des Penguins, disputant quatre campagnes de 82 duels.