Impact de Montréal

Rémi Garde ne se soucie que de la santé d'Ignacio Piatti

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de l’Impact, Rémi Garde, a jeté un peu d’eau froide sur les rumeurs de transferts concernant le joueur-vedette du club, Ignacio Piatti, mardi, en marge de l’entraînement de l’équipe.

Piatti, qui n’a joué que quatre matchs cette saison en raison de diverses blessures et qui restera vraisemblablement à l’écart du jeu encore pour quelques semaines, fait l’objet de rumeurs persistantes sur les réseaux sociaux au sujet d’un départ prochain vers un club basé dans son pays d’origine, l’Argentine.

«Pour le moment, il est là», a d’abord indiqué l’entraîneur, qui a insisté sur le fait que seule la récupération de Piatti occupe ses pensées au sujet de l’Argentin par les temps qui courent.

«Comme à tous les mercatos, les joueurs peuvent avoir une situation qui évolue, mais dans le cas de "Nacho", je compte sur lui le plus tôt possible, a-t-il ajouté. Les inquiétudes que j'ai pour "Nacho", elles sont uniquement par rapport à sa santé, son côté athlétique et physique, quand est-ce que je vais pouvoir compter sur lui. Honnêtement, je n'ai pas d'autres inquiétudes pour l'instant.»

Le technicien français a d’ailleurs réitéré que la récupération de l’ailier de 34 ans se passe très bien.

«On est un peu au jour le jour, on essaie d'élever le niveau de la demande envers "Nacho" et son genou et chaque fois qu'il valide une étape, c'est positif, a-t-il expliqué. On s'approche vraiment du but ultime et j'espère que ce sera rapidement qu'il va être avec nous, avec l'équipe, pour un match.»

Questionné à savoir s’il attendait bel et bien des renforts durant le marché estival des transferts, qui s’ouvrait aujourd’hui en MLS, Garde a patiné un brin tout en avouant que l’organisation était au travail dans ce sens.

«Je ne peux pas vous dire que tout se passera au début du mercato s'il doit se passer des choses, mais évidemment, l'Impact travaille afin de voir ce qu'il y a de mieux, voir ce qu'on peut faire, a-t-il indiqué. Maintenant vous savez qu'on est en liaison très étroite avec Bologne, c'est une volonté de la part de Joey Saputo et je trouve que c'est très bien qu'on arrive à s'appuyer sur toute leur expertise, tout ce qu'ils ont mis en place là-bas.»

«Ça ne se fait pas en un jour, a-t-il ajouté. Il y a du travail, il faut que beaucoup d'étoiles soient alignées pour arriver, dans un mercato, à faire venir un joueur, mais on y travaille fort et j'ai de l'espoir que les choses se passeront bien pendant cette intersaison.»

Garde a encore une fois indiqué qu’il n’était pas du genre se servir des médias pour formuler ses demandes en matière de transfert. Par ailleurs, il a aussi souri lorsqu’on lui a signalé que le Real Madrid, qui s’entraînera au Centre Nutrilait pour quelques jours, a disposé ses couleurs un peu partout dans l’établissement.

«S'ils veulent oublier un ou deux joueurs qui se cachent derrière les arbres, là-bas, et qui veulent rester là, on verra, a-t-il laissé tomber. Ce ne sera pas un problème. On est très, très heureux de les avoir. C'est une fierté qu'un club aussi prestigieux vienne s'entraîner ici. Je trouve ça tout à fait normal et en Europe, c'est très commun d'habiller les endroits pour que les joueurs se sentent bien. On avait cette habitude aussi à Lyon.»  

Voyez son point de presse complet dans la vidéo.