CYCLING-FRA-TDF2019

Crédit : AFP

Cyclisme

Tour de France: champagne pour Alaphilippe!

Publié | Mis à jour

Le Français Julian Alaphilippe a remporté lundi la troisième étape du Tour de France et endosse du même coup un maillot jaune «pétillant».

Pour l’arrivée au pays après deux jours en Belgique, Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a fait plaisir à tout un peuple à Épernay, où le champagne coule à flot. Aucun Français n’avait porté le jaune sur le Tour depuis Tony Gallopin, une seule journée, en 2014.

Dans la Côte de Mutigny, le Français Alaphilippe a fondu sur le Belge Tim Wellens (Lotto-Soudal) pour s’enfuir seul avec 15 kilomètres à faire dans cette étape.

Le «puncheur» a résisté au retour de ses adversaires sans être vraiment menacé. Michael Matthews, Jasper Stuyven, Greg Van Avermaet et Peter Sagan, le maillot vert, ont complété le top 5 de la journée, à 26 secondes du gagnant.

Au classement général, Alaphilippe possède désormais 20 secondes d'avance sur Wout Van Aert (Jumbo-Visma). Le week-end de rêve de Mike Teunissen est terminé. Le Néerlandais a perdu près de cinq minutes, lundi.

Wellens à l'attaque

Bien placé dans l’échappée du jour, Tim Wellens avait d’abord faussé compagnie à ses partenaires pour prendre la tête de course à 48 km de l'arrivée, soit à 5 km de la première ascension classée. Le vainqueur du Grand Prix de Montréal en 2015 avait pourtant augmenté son avance à 1 min 45 s avant l’accélération fatale du Français Alaphilippe que personne n’a pu suivre.

Wellens n’a pas tout perdu, puisqu’il portera le maillot à pois de la montagne mardi au départ à Reims.

En bonne forme, le Canadien Michael Woods était troisième dans la Côte de Mutigny, mais Alaphilippe était trop fort pour jouer l’étape.

«La bosse n’était peut-être pas assez longue pour moi, mais je ne pouvais pas suivre Alaphilippe aujourd’hui», a expliqué l’Ontarien de 32 ans.

Chez Astana, le leader Jakob Fuglsang a terminé à l’avant avec les favoris de ce Tour de France. Les craintes semblent complètement dissipées.

«Je l’ai placé dans le muret et c’était son terrain de jeu», a commenté son coéquipier Hugo Houle, satisfait de sa journée de travail.