Crédit : Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

MLS

Le top 5 de la semaine en MLS

Publié | Mis à jour

La 18e semaine d’activités de la saison 2019 en MLS s’est conclue dans l’ombre de trois grandes finales internationales. La Coupe du monde féminine, la Copa América et la Gold Cup se sont toutes terminées dimanche dans ce qui était une journée chargée, mais fort appréciée des amateurs de ballon rond... spécialement dans les Amériques.

Mais la MLS n’était pas en reste.

Le Los Angeles FC a mis une dégelée aux Whitecaps pour consolider davantage son avance en tête de la MLS. Josef Martinez a inscrit son troisième doublé en trois départs dans un verdict nul échevelé et spectaculaire entre Atlanta United et les Red Bulls. Les Earthquakes ont arraché une cinquième victoire en huit sorties, Cincinnati a mis fin à une série de six défaites et Zlatan a mis un doublé au Toronto FC, qui s’accroche de peine et de misère à la dernière place donnant accès aux éliminatoires dans l’Est.

Enfin, les Timbers sont allés l’emporter 1-0 contre le New York City FC au Yankee Stadium. C’était seulement une deuxième défaite en 2019 pour la formation de la Grosse Pomme.

Et l’Impact? Le bleu, blanc et noir a tout simplement échappé un match qu’il n’avait pas le droit de perdre, samedi soir, au Stade Saputo. Minnesota United avait essentiellement envoyé son «équipe B» sur la pelouse pour ce match avant d’accorder un but après trente secondes. Mais quelques errements défensifs coûteux, couplés à une décision discutable de l’arbitre (qui a mis en furie le propriétaire Joey Saputo), ont privé l’Impact d’une victoire qui l’aurait aidé au classement, quoique l’équipe se trouve néanmoins au quatrième rang dans l’Est. Toutefois, si elle veut être des éliminatoires pour une première fois en trois saisons, elle n’a plus le droit d’échapper bêtement un match de la sorte.

Et elle aura aussi besoin de renfort par le biais du marché des transferts... mais ne retenons pas trop notre souffle de ce côté.

Et sur ce, voici le top 5 de la semaine en MLS!

5 – Jackson-Hamel saisit sa chance

Placé au devant de l’attaque de l’Impact, samedi soir, le Québécois Anthony Jackson-Hamel, peu utilisé dans les dernières semaines, se devait de saisir sa chance et manifestement, il le savait. Le «Bombardier de Limoilou» s’est mis en marche immédiatement : lorsque sa première occasion est venue, dès la première minute de jeu, il l’a saisie en se moquant de l’arrière Brent Kallman pour ensuite battre le gardien Vito Mannone d’une frappe précise. Malheureusement, l’Impact a tout gâché plus tard dans le match, mais il faut tout de même souligner le bel effort de l’attaquant de 25 ans.

4 – La bourde de la semaine

Tel que mentionné plus haut, Cincinnati est allé chercher une première victoire en sept matchs, samedi, et le club la doit en partie au gardien du Dynamo de Houston, Joe Willis, qui a fait cadeau du but gagnant de la rencontre à Victor Ulloa. Quelle bourde!

3 – Bradley Wright-Phillips obtient le silence

L’attaquant des Red Bulls Bradley Wright-Phillips ne connaît vraiment pas une saison à la hauteur de ses standards, cette année, donc le but qu’il a inscrit dimanche, à Atlanta, a dû lui faire plaisir. Le vétéran a touché la cible dans les derniers instants du match pour créer l’égalité 3-3, quelques secondes après qu’Atlanta ait pris les devants 3-2. Ce but, seulement le deuxième de la saison de l’Anglais, a fait taire le Mercedes-Benz Stadium.

2 – Hoesen secoue le Real Salt Lake

Les Earthquakes ont poursuivi sur leur bonne séquence, samedi, en obtenant une cinquième victoire en huit sorties. La troupe de l’entraîneur Matias Almeyda a cravaché, toutefois, contre le Real Salt Lake, et c’est sur la dernière action du match qu’elle a fini par trancher, avec le quatrième but de la saison de l’attaquant néerlandais Danny Hoesen. C’était la folie à l’Avaya Stadium!

1 – Le coup de canon de Kaye

Les Whitecaps y ont goûté, samedi soir, à Los Angeles. Après avoir pris les devants 1-0, la troupe de l’entraîneur Marc Dos Santos s’est pris six buts de suite. Le plus beau des six a été inscrit par l’international canadien Mark Anthony Kaye, à l’aide d’une puissante frappe du pied gauche dans le haut du filet. Le pauvre Maxime Crépeau n’a rien pu faire. Un quatrième filet, cette saison, pour le solide milieu de terrain ontarien.