Crédit : AFP

Tennis

Wimbledon: Williams, Federer, Nadal, sans problème

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Serena Williams, 10e joueuse mondiale, s'est qualifiée samedi pour les huitièmes de finale de Wimbledon en écartant l'Allemande Julia Goerges (18e) 6-3, 6-4, un vrai test pour l'Américaine face à une joueuse croisée l'année dernière en demi-finales.

Il y a un an, l'Allemande, qui jouait la première demi-finale de sa carrière en Grand Chelem, avait été batttue assez nettement 6-2, 6-4. Un an après, elle a subi le même sort face à l'ex no.1 mondiale, à un jeu près.

Serena, en quête d'un huitième trophée ici et d'un 24e titre du Grand Chelem, s'est rassurée après avoir mis du temps à rentrer dans son tournoi, étrangement accrochée dans son deuxième match contre une jeune joueuse de 18 ans issue des qualifications.

Mais face à Görges, aucun accroc. L'Américaine, qui doit disputer le double mixte avec Andy Murray, s'est montrée solide, patiente, et redoutablement efficace.

«J'ai souvent un démarrage un peu poussif, mais l'important c'est que je sois encore en lice», a estimé l'Américaine.

Au prochain tour, elle affrontera l'Espagnole Carla Suarez Navarro.

Federer élimine Pouille et va en deuxième semaine de Wimbledon pour la 17e fois

Roger Federer s'est qualifié sans trembler pour les huitièmes de finale de Wimbledon, grâce à sa victoire en trois sets samedi contre le Français Lucas Pouille, 7-5, 6-2, 7-6 (4).

La légende suisse se qualifie ainsi pour la 17e fois de sa carrière pour les huitièmes de finale du tournoi londonien, la 65e fois dans un tournoi du Grand Chelem.

L'octuple lauréat de Wimbledon, qui remporte au passage sa 350e victoire en Grand Chelem, a été parfois perturbé par Pouille, 28e mondial.

Après avoir lutté presque à armes égales dans le premier set, l'ancien N.1 mondial a accéléré pour s'adjuger la première manche avant de prendre le large dans le deuxième set.

Poussé au tie-break par un Pouille excellent, le Bâlois s'est appuyé sur son service pour remporter le match.

«C'était dur, surtout ce premier set, mais j'ai réussi à le gagner et j'ai eu ensuite une bonne petite série pour prendre le deuxième set. Ensuite, réussir à gagner un tie-break, c'est toujours bien», a réagi Federer à l'issue du match.

«Je m'amuse bien sur l'herbe, j'adore me déplacer sur cette surface. C'était bien aujourd'hui», a-t-il ajouté.

L'homme au vingt tournois du Grand Chelem sera opposé à l'Italien Matteo Berrettini (20e), qu'il n'a encore jamais affronté sur le circuit.

Nadal expédie Tsonga et file en 8e de finale

Rafael Nadal n'a laissé aucune chance à Jo-Wilfried Tsonga pour atteindre les huitièmes de finale de Wimbledon, expédiant le Français samedi en un peu moins de deux heures 6-2, 6-3, 6-2.

Il n'y aura donc pas eu de suspense. Pourtant, le Français avait quelques raisons de croire en ses chances: il avait deja battu Nadal lors de leur seule confrontation sur gazon au Queens' en 2011 et il avait remporté leur dernier duel à Shangaï en 2015.

Mais le 72e mondial, qui tente de retrouver les sommets après une opération d'un genou en avril 2018, est retombé sur terre. Malmené de bout en bout par le N.2 mondial, il n'a jamais su trouver la clé pour perturber la machine. Mal à l'aise en retour, pas assez tranchant, le Français a subi tout le long d'un match expédié en 1h48.

«J'ai joué un très bon match depuis le début, j'ai très bien réussi plein de choses. "Jo", c'est le joueur que l'on veut éviter, mais aujourd'hui, c'était mon jour», a réagi Nadal à l'issue du match.

L'Espagnol, vainqueur de son 12e Roland-Garros il y a un mois, et qui atteint pour la 45e fois se sa carrière le stade des 8e de finale en Grand Chelem, impressionne lui de plus en plus depuis le début de la quinzaine londonienne.

Il affrontera au prochain tour le vainqueur du match entre le Portugais Joao Sousa et le Britannique Daniel Evans.

Barty en deuxième semaine

La no.1 mondiale Ashleigh Barty s'est aisément qualifiée jeudi pour les huitièmes de finale de Wimbledon, grâce à sa victoire expéditive sur la Britannique Harriet Dart, 6-1, 6-1.

L'Australienne de 23 ans n'a pas forcé son talent sur le Court central, s'imposant en 52 minutes face à une joueuse 182e mondiale capable de placer seulement cinq coups gagnants.

Barty affrontera l'Américaine Alison Riske, 55e mondiale, tombeuse de la Suisse Belinda Bencic au tour précédent.

En quarts, elle pourrait retrouver Serena Williams, septuple championne sur le gazon londonien et en quête d'un 24e tournoi du Grand Chelem.

La récente gagnante de Roland-Garros a l'occasion de devenir la première joueuse à faire le doublé Paris-Londres depuis Williams en 2015.

Kvitova au 4e tour pour la première fois depuis cinq ans

La Tchèque Petra Kvitova, double championne de Wimbledon, a atteint samedi pour la première fois depuis cinq ans les huitièmes de finale du tournoi britannique du Grand Chelem.

La 6e joueuse mondiale a surclassé la Polonaise Magda Linette (75e), défaite 6-3, 6-2 et sera opposée pour une place en quarts soit à la Britannique Johanna Konta (18e), soit à l'Américaine Sloane Stephens (9e).

Kvitova avait participé aux 8es de finale pour la dernière fois au All England Tennis Club en 2014, année de son deuxième titre après celui de 2011.

Nishikori continue sa promenade et file en 8e

Kei Nishikori (7e) continue de se promener jusqu'ici à Wimbledon, qualifié en huitièmes de finale sans avoir perdu le moindre set en trois matches après sa victoire express samedi face à l'Américain Steve Johnson (71e), 6-4, 6-3, 6-2.

Le Japonais a du coup signé sa 400e victoire sur le circuit. Quart de finaliste à Roland-Garros, il n'est plus qu'à une victoire de son meilleur résultat ici: il avait atteint les quarts l'année dernière, battu par Novak Djokovic.

Cette année, sans bruit, sans avoir abandonné trop d'énergie non plus avec trois victoires en trois sets, l'ancien finaliste de l'US Open en 2014 va se présenter en forme pour son 8e de finale lundi, où il afftrontera le vainqueur du match entre l'Allemand Jan-Lennard Struff (33e) et le Kazakh Mikhail Kukushkin (58e).

Fin de l'aventure pour Herbert et Murray

Andy Murray et Pierre-Hugues Herbert ont été éliminés samedi dès le deuxième tour du double de Wimbledon, battus par la paire croate Nikoka Mektic et Franko Skugor en quatre sets, 6-7 (4), 6-4, 6-2, 6-3.

L'Écossais, âgé de 32 ans et vainqueur de trois tournois du Grand Chelem, avait effectué son retour lors du tournoi du Queen's après six mois d'absence à la suite d'une opération à une hanche. Il avait alors signé son retour par une victoire en double avec Feliciano Lopez.

L'aventure londonienne n'est pas encore complètement terminée pour le Britannique. Il doit encore disputer le premier tour du double mixte avec la légende américaine Serena Williams un peu plus tard dans la journée.