Matthew Peca

Photo : Matthew Peca Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Congestion chez les joueurs de soutien du CH

Publié | Mis à jour

Avec l’embauche de Nick Cousins vendredi, les Canadiens de Montréal comptent maintenant six vétérans possédant un contrat à un volet pour 1,5 million $ ou moins.

Évoluant également à l’attaque, Jordan Weal, Matthew Peca, Nate Thompson sont dans la même situation, tout comme les défenseurs Mike Reilly et Christian Folin.

Puisque l’argent dicte souvent les décisions dans la Ligue nationale de hockey (LNH), c’est à croire que ces joueurs pourraient être les premiers à écoper advenant un surplus de joueurs chez le Tricolore. Weal et Reilly semblent toutefois les moins en danger car leur entente actuelle s’étend jusqu’à la saison suivante.

Évidemment, le défenseur Karl Alzner, qui doit toucher un salaire de 4,625 M $ en 2019-2020, représente un cas d’exception. L’attaquant Dale Weise pourrait aussi se retrouver dans la Ligue américaine malgré son salaire de 2,35 M $.

Peu importe les décisions qui seront prises, le portait de la prochaine édition du Canadien continue de se dessiner avec, à l’attaque, Jonathan Drouin, Tomas Tatar, Brendan Gallagher, Paul Byron, Max Domi et Phillip Danault.

Les jeunes Jesperi Kotkaniemi, de toute évidence, et Ryan Poehling sont également à considérer, tout comme Arturri Lehkonen, Joel Armia et Charles Hudon, qui ont chacun droit à l’arbitrage. La situation de Hudon sera intéressante à suivre... Quoi qu’il en soit, c’est là, en offensive, où un ajout de taille semble le plus probable.

À la ligne bleue, la brigade est composée de Shea Weber, Jeff Petry, Ben Chiarot et Brett Kulak. Le jeune Victor Mete devrait à nouveau évoluer avec le Tricolore tandis que Noah Juulsen pourrait faire un saut officiel dans la LNH. Devant le filet, c’est on ne peut plus clair avec Carey Price et Keith Kinkaid.

Varone avec le Rocket?

Ayant conclu une entente d’un an à deux volets avec le Canadien, il y a lieu de croire que Phil Varone se retrouvera pour sa part avec le Rocket. L’attaquant de 28 ans touchera 700 000 $ s’il évolue dans la Ligue nationale de hockey ou 450 000 $ s’il est rétrogradé à Laval.

En raison de son contrat, Varone sera le choix facile pour identifier l’attaquant de trop à envoyer avec le club-école.

Peca et Thompson, entre autres, devront toutefois bien faire au camp d’entraînement pour conserver leur poste.