Brandon Pirri

Photo : Brandon Pirri Crédit : AFP

LNH

Cinq bons coups de l'été

Publié | Mis à jour

Si plusieurs joueurs ont fait sauter la banque à l’ouverture des joueurs autonomes de la Ligue nationale de hockey (LNH), plusieurs autres joueurs ont pour leur part accepté des ententes beaucoup plus abordables pour les équipes.

Voici cinq joueurs qui ont accepté des pactes qui leurs rapporteront 1,5 million $ ou moins par année et qui pourraient devenir de véritables aubaines.

Brandon Pirri, Golden Knights de Vegas

À 28 ans, Brandon Pirri a connu possiblement la plus prometteuse saison de sa carrière en 2018-2019. Il a été particulièrement productif avec les Wolves de Chicago dans la Ligue américaine de hockey (LAH) , avec 18 buts et 42 points en 29 matchs, puis il a ajouté 12 filets et 18 points en 31 parties avec les Golden Knights.

La plupart du temps, il a fait la navette entre la LAH et la LNH au cours de sa carrière. Il trouve malgré tout le moyen d’apporter une contribution offensive lorsqu’il évolue au sein du circuit Bettman, comme le démontre sa récolte de 119 points en 259 rencontres.

Il tentera maintenant de rester à Las Vegas, lui qui possède un contrat de deux saisons et 1,55 million $.

Corey Perry, Stars de Dallas

Racheté par les Ducks d’Anaheim au mois de juin, Corey Perry a paraphé un pacte d’un an et 1,5 million $.

S’il a été limité à six buts et 10 points en 31 parties en 2018-2019, il n’en demeure pas moins que l’attaquant de 34 ans a déjà mis la main sur le trophée Maurice-Richard, lui qui a inscrit 372 buts en carrière.

Daniel Carr, Predators de Nashville

À 27 ans, Daniel Carr semble prêt pour faire le saut dans la LNH à temps plein. En 52 parties l’année dernière avec les Wolves de Chicago, il a réussi 30 buts et totalisé 71 points, tout en maintenant un différentiel de +35.

L’ancien du Canadien de Montréal a ainsi montré la meilleure moyenne de point par match dans la LAH parmi les joueurs qui ont disputé au moins 30 matchs. Son pacte d’une saison et 700 000 $ n’est donc certainement pas un risque pour le club du Tennessee.

Jason Spezza, Maple Leafs de Toronto

Jason Spezza a fait une fleur aux Maple Leafs de Toronto en acceptant le salaire minimum (700 000 $) pour se joindre à l’équipe de son enfance. Le joueur de centre de 36 ans aurait pourtant pu obtenir un chèque de paie bien plus intéressant, lui qui a amassé 27 points, dont huit buts, en 76 parties la saison dernière avec les Stars de Dallas.

S’il est bien loin du joueur qui franchissait régulièrement la barre des 60 points, Spezza pourra tout de même rendre de précieux services aux Leafs en pilotant leur troisième trio et la deuxième unité d’avantage numérique.

Markus Granlund, Oilers d’Edmonton

En versant seulement 1,3 million $ sur une période d’un an à Markus Granlund, les Oilers d’Edmonton ont ajouté un patineur capable de franchir le cap des 20 points. Le Finlandais de 26 ans l’a fait deux fois dans les trois dernières saisons.

Sans être devenu un spécialiste du jeu défensif, le joueur de centre a tout de même amélioré cette facette de son jeu l’an passé avec les Canucks de Vancouver et pourrait poursuivre son apprentissage avec sa nouvelle formation.