TENNIS-GBR-WIMBLEDON

Crédit : AFP

Tennis

Wimbledon: Raonic au quatrième tour sans difficulté

Publié | Mis à jour

On s’attendait à un duel de puissants serveurs entre Milos Raonic et Reilly Opelka au troisième tour de Wimbledon. C’est ce à quoi on a eu droit même si l’Ontarien l’a remporté assez facilement.

Raonic a signé une victoire convaincante de 7-6 (1), 6-2 et 6-1 contre le géant américain de 6 pieds 11 pouces.

«J’ai bien joué. J’ai exécuté les choses que je voulais faire, a indiqué le gagnant près de trois heures après sa sortie du terrain. J’ai surtout bien exécuté dans les moments importants.»

«Lors de mes trois balles de bris en première manche, Opelka s’est arrangé pour ne pas que j’en profite. Sur une des séquences, j’aurais aimé faire une frappe directe au lieu d’un lob. Pour le reste, je n’ai pas trop pris de mauvaises décisions durant ce match.»

La descente d’Opelka

Le match s’est joué lors de la sixième partie de la deuxième manche. Le Canadien était en avance 3-2. Opelka a commis deux doubles fautes pour donner un bris à Raonic sur un plateau d’argent.

L’Ontarien a alors pris le contrôle du match et il n’a plus jamais regardé derrière lui. Il a facilement gagné les deux derniers points pour placer son adversaire dans les câbles.

Ce fut une formalité en troisième manche. Raonic a eu besoin de seulement 19 minutes pour finir le travail. Tant physiquement que mentalement, Opelka n’avait plus le cœur à l’ouvrage. Après le duel, il a informé les médias qu’il était ennuyé par une blessure aux abducteurs.

Il fut une proie facile pour le Canadien, qui a fermé les livres grâce à son service et à des coups opportuns. Les échanges ne s’éternisaient pas. Une situation idéale pour le protégé de Fabrice Santoro.

D’ailleurs, après son duel, il est allé frapper quelques balles avec son entraîneur pendant une dizaine de minutes au cas où il déciderait de prendre congé samedi.

«J’ai fait quelques échanges du fond du terrain parce que je me tenais un peu trop loin contre Reilly aujourd’hui [hier]», a expliqué Raonic.

Contre le surprenant Pella

Lundi, au quatrième tour, Raonic croisera le fer avec l’Argentin Guido Pella, qui a causé une surprise hier en éliminant le quatrième favori, le Sud-Africain Kevin Anderson, en quatre manches.

Le tableau s’ouvre pour le puissant serveur canadien. Toutefois, ce dernier ne regarde pas trop loin en avant.

«Je ne l’ai jamais affronté, a-t-il mentionné. Ça sera difficile. Il a bien joué ici l’an dernier alors qu’il a battu Marin Cilic et, aujourd’hui, il a remporté une grosse victoire. Il a toujours bien joué sur gazon.

«C’est un vétéran sur le tour depuis plusieurs années. Je ne sais pas s’il s’est déjà rendu à cette étape du tournoi du Grand Chelem.»

Dans le tournoi de doubles féminin, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire Yifan Xu ont éliminé la paire d’Arina Rodionova et de Kateryna Kozlova 6-2 et 6-1 pour passer au troisième tour.

Chez les hommes, Vasek Pospisil et son partenaire Matthew Ebden ont subi l’élimination contre le duo composé de Rajeev Ram et Joe Salisbury au compte de 7-5, 6-4 et 7-6 (3).