MLB

Les Nationals rendent hommage aux Expos

Publié | Mis à jour

Au bonheur de certains, et à la tristesse d'autres, les Nationals ont rendu hommage à leur origine, l’instant d’un après-midi, samedi à Washington, en portant les couleurs des défunts Expos de Montréal lors d’un match contre les Royals de Kansas City.

Pendant que les 27 863 partisans présents au Nationals Park, majoritairement habillés du rouge des Nationals, pouvaient profiter d’une offre alimentaire spéciale incluant sandwich au «smoked meat» et poutine, Max Scherzer et ses coéquipiers se sont assuré de faire honneur aux Expos en l’emportant 6 à 0.

Vêtu du bleu poudre de l’ancienne formation montréalaise et portant une casquette des Expos, Scherzer (9-5) a bien fait, ne permettant que quatre coups sûrs et un but sur balles en sept manches. Il a également retiré 11 frappeurs sur des prises. Il a ainsi remporté sept départs de suite pour la première fois de sa carrière.

Le droitier a également placé une fois la balle en lieu sûr à l’aide d’un simple. Il a ensuite volé le deuxième coussin de sa carrière en se rendant au deuxième but. Tout un match pour un joueur dont la femme venait de donner naissance à la deuxième fille du couple, deux jours plus tôt.

«Erica voulait que je lance aujourd’hui, a commenté Scherzer après le match, selon le site officiel des ligues majeures. Elle ne voulait pas que je reste à la maison. Nous avons les beaux-parents pour aider. C'est une femme de baseball, c'est une lanceuse, elle sait ce que c'est, et elle voulait que je joue.»

Kurt Suzuki a quant à lui été le premier joueur vêtu de l’uniforme des Expos depuis une quinzaine d’années à frapper un circuit, produisant deux points. Il s’agissait de son 11ede la saison. Juan Soto a lui aussi été à l’origine de deux points.

Concédant quatre points lors des deux premiers tours au bâton, le partant des Royals Glenn Sparkman (2-5) a subi la défaite. Au total, il a permis neuf frappes en lieu sûr et deux passes gratuites en six manches sur la butte.

Nostalgie

Les spectateurs nostalgiques en ont assurément eu pour leur argent dans la capitale américaine. Avant même le début du match, l’ancienne vedette des Expos Vladimir Guerrero a lancé les festivités en effectuant le lancer protocolaire. L’hymne national canadien a également été interprété.

Tout au long de la partie, les spectateurs ont pu s’instruire sur l’histoire des Expos, avec des capsules sur les plus grands joueurs de l’histoire de l’ancienne équipe montréalaise, présentées au tableau indicateur entre les manches.