Boxe

Dicaire songe à changer de catégorie

Publié | Mis à jour

Marie-Ève Dicaire rêve de se frotter à la meilleure boxeuse du monde. Mais pas à court terme.

La Québécoise à la fiche parfaite (16-0-0, 0 K.-O.) veut d’abord détenir au moins deux ceintures chez les 154 livres avant de descendre de catégorie de poids pour se mesurer à la Norvégienne Cecilia Braekhus (35-0-0, 9 K.-O.), championne des 147 livres.

Dicaire a expliqué sa démarche en entrevue à l’émission Les Partants, mardi. À voir dans la vidéo ci-dessus.

«Braekhus est invaincue et elle possède toutes les ceintures (IBF, IBO, WBA, WBC, WBO). C’est la meilleure boxeuse livre pour livre de la planète. C’est la femme à battre, a-t-elle soutenu.

«Ma catégorie de poids naturelle est 147 livres, mais je n’avais pas l’expérience et la notoriété pour affronter Braekhus lorsque j’ai commencé ma carrière. Je n’étais pas dans une position pour l’emporter.

«Ce que je veux, ce n’est pas juste un combat contre elle, mais lui ravir toutes ses ceintures. Yvon Michel a donc proposé de monter chez les 154 livres, d’aller chercher deux ou trois ceintures pour gagner en notoriété et en expérience, et ensuite de défier Braekhus.»

«Pas pour tout de suite»

Selon ce plan, Dicaire, qui est déjà détentrice du titre IBF, doit au moins en décrocher un autre.

«Ce n’est pas pour tout de suite. Je veux d’abord avoir deux ou trois ceintures, a-t-elle indiqué. C’est entre les mains d’Yvon. Je sais que ça va arriver à un moment opportun dans ma carrière.

«Je sais que mon entraîneur et Yvon sont déjà en négociations pour la suite des choses. Je leur fais confiance.»

Vendredi dernier, Dicaire a réussi la deuxième défense de son titre des poids super-mi-moyens face à la coriace Suédoise Maria Lindberg au Cabaret du Casino de Montréal.

Il s'agissait de la troisième fois en sept mois que la pugiliste de Saint-Eustache montait dans le ring. Elle avait remporté sa ceinture contre l'Uruguayenne Chris Namus, le 1er décembre, et elle avait réussi sa première défense face à la Suédoise Mikaela Lauren, le 13 avril.

Dicaire est actuellement en vacances pour quelques semaines.

«Il fallait battre la championne, l’aspirante numéro un, puis la numéro deux pour mériter mes vacances!»