Canadiens

«Aho veut venir à Montréal»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont déposé une offre hostile de cinq ans et de 8,454 millions $ par année au joueur autonome avec compensation Sebastian Aho, lundi.

Si les «Canes» décident de ne pas égaler la proposition d’ici les sept prochains jours, le Bleu-Blanc-Rouge devra céder un choix de premier tour, ainsi qu’une sélection de deuxième ronde et une autre de troisième. La compensation possible aurait été de deux choix de premier tour si Montréal avait versé un dollar de plus.

L’offre prévoit un salaire de 700 000 $ et des bonis de signature totalisant 11,3 millions $ lors de la première année. Pour la suivante, le montant salarial sera identique, tandis que les bonis seront de 9,87 millions $.

Aho, 21 ans, a récolté 30 buts et 53 mentions d’aide pour 83 points en 82 rencontres durant la dernière campagne. Il a ajouté 12 points, dont cinq filets, en 15 parties éliminatoires. Le Finlandais revendique 197 points en 242 affrontements de saison régulière dans la Ligue nationale de hockey.

Aho accepte

«Sebastian Aho a accepté notre offre, c'est un joueur qui veut venir à Montréal (...) le groupe de jeunes qui s'en vient dans notre organisation, il veut faire partie de ça», a commenté le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, lors de son point de presse.

Voyez le point de presse de Marc Bergevin dans la vidéo ci-dessus.

Son homologue des Hurricanes, Don Waddell, est quant à lui apparu calme en point de presse même si l'offre ne lui avait été transmise que 20 minutes plus tôt. L'homme de hockey n'a rien voulu confirmer au sujet de sa stratégie dans ce dossier, se disant toutefois surpris, en fait, que l'offre n'ait pas été plus grande au point de vue monétaire.

Notant au passage que la grande majorité des offres hostiles offertes dans le passé ont été égalées, Waddell a assuré que l'organisation souhaitait conserver les services du Finlandais à long terme. Il n'a pas dévoilé son jeu quant à la possibilité de laisser passer en entier la période de sept jours avant d'annoncer sa décision.

Waddell autant que Bergevin ont confirmé avoir eu des discussions en début de journée au sujet d'Aho.

«Nous sommes très confortables avec notre offre», a indiqué Bergevin, qui a agi ainsi afin de profiter d'une «situation où ils (les Hurricanes) étaient vulnérables». D'ailleurs, il ne regretterait pas de devoir céder les choix au repêchages sus-mentionnés aux 'Canes si ceux-ci devaient refuser d'égaler l'offre hostile.

«La compensation, pour nous, est bonne pour la valeur du joueur», a-t-il dit, avant d'ajouter que la banque de jeunes dont dispose actuellement l'organisation le rend confortable avec cette situation.

La dernière proposition du genre déposée dans le circuit Bettman remontait à 2013. Ryan O’Reilly s’était entendu avec les Flames de Calgary, mais l’Avalanche du Colorado avait égalé celle-ci.

Voyez le point de presse de Don Waddell dans la vidéo ci-dessous: