Canadiens

Jordie Benn : «J’aurais aimé poursuivre ma carrière à Montréal»

Publié | Mis à jour

Jordie Benn a choisi l’équipe de son enfance avant les Canadiens de Montréal. Originaire de Victoria en Colombie-Britannique, le défenseur de 31 ans a accepté un pacte de deux ans avec les Canucks de Vancouver qui lui rapportera deux millions de dollars annuellement.

Au mois d’avril, Marc Bergevin avait proposé le même contrat à Benn.

«J’ai la chance de retourner à la maison et c’était trop gros pour dire non, a expliqué le défenseur à la barbe hirsute. C’est assez incroyable.

«J’ai grandi sur l’île [Victoria] et j’ai regardé les Canucks dans mon enfance. Je porterai maintenant ce chandail. C’est aussi une grosse nouvelle pour ma famille. J’ai hâte à ce nouveau chapitre, c’est une belle période pour ma famille et moi.»

Benn a parlé avec beaucoup de respect de son ancienne équipe et de son ancien DG.

«Il y a eu de bonnes conversations avec le Canadien et Berg [Bergevin], a-t-il précisé. J’ai eu de bonnes rencontres à la fin de la saison.

«J’aurais aimé poursuivre ma carrière là-bas, c’est une ville incroyable et une très bonne organisation. Berg est aussi une très bonne personne et un bon DG. Mais j’avais la chance de retourner à la maison. Je voulais vivre cette expérience.»

«J’ai parlé avec mon frère Jamie et il m’a conseillé de foncer et de jouer pour les Canucks, a-t-il continué. Je suis vraiment heureux.»

Une défensive remodelée

En plus de Benn, les Canucks ont acquis deux autres défenseurs avec Tyler Myers et Oscar Fantenberg.

Jim Benning a consenti un lourd contrat à Myers avec 30 millions $ pour les cinq prochaines saisons. Dans le cas de Fantenberg, il a accepté une entente de 850 000 $.

Les Canucks étaient à la recherche d’un droitier expérimenté pour jouer avec Quinn Hughes, le septième choix au total à l’encan de 2018.

Ils ont ainsi misé sur Myers, un géant de 6 pi 8 po qui a obtenu 31 points (neuf buts, 22 aides) en 80 matchs l’an dernier avec les Jets de Winnipeg.

À Vancouver, Benn s’attend à jouer un rôle similaire à celui avec le Tricolore.

«Je chercherai à jouer de bonnes minutes, rester efficace en infériorité numérique et je donnerai la rondelle à nos jeunes attaquants, a-t-il répliqué. Il y a de bons jeunes à Vancouver, mais c’est la même chose un peu partout dans la LNH.»

En 81 matchs l’an dernier avec le CH, Benn a amassé 22 points (cinq buts, 17 aides) en plus de maintenir un différentiel de +15.

Il a atteint des sommets personnels pour les buts et les points. Il a joué en moyenne un peu plus de 18 minutes (18 min 12 s).