MLB

Encore un festival offensif à Londres

Publié | Mis à jour

Après avoir inscrit 30 points la veille, les Yankees de New York et les Red Sox ont de nouveau fait rugir leurs bâtons, dimanche à Londres. Comme la veille, ce sont les Bombarbiers du Bronx qui ont obtenu le meilleur, cette fois au compte de 12 à 8.

Les vainqueurs ont connu leurs meilleurs moments au septième engagement, alors qu’ils ont marqué pas moins de neuf points, et ce, sans que la balle sorte des limites du terrain du London Stadium.

Malmenant les lanceurs des Red Sox, cinq des neuf frappeurs des Yankees ont obtenu deux tours au bâton dans cette manche fatidique. Aaron Hicks, Gary Sanchez, Gio Urshela et DJ LeMahieu y ont tous produit deux points.

Lors de l’engagement suivant, Didi Gregorius a étiré les bras, ce qui a permis à son équipe de frapper au moins un circuit à ses 31 dernières parties. Il s’agit de la plus longue séquence du type dans l’histoire du baseball majeur.

La rencontre s’était pourtant bien amorcée pour l’équipe bostonienne, elle qui avait amassé quatre points grâce à des longues balles de Xander Bogaerts, J.D. Martinez et Christian Vazquez lors du premier tour au bâton. Les frappeurs des Red Sox n’ont cependant pas été en mesure de tenir la cadence, malgré un soubresaut de quatre autres points en fin de huitième.

La défaite s’est retrouvée sur la fiche de Marcus Walden (6-1), qui était en poste au début de la septième. L’artilleur de 30 ans n’a retiré aucun frappeur et a permis quatre points sur trois coups sûrs. De son côté, la victoire a été obtenue par Adam Ottavino (3-2). Ce dernier n’a rien donné à ses adversaires, en plus d’en passer deux dans la mitaine, lors de son unique manche de boulot.

Il s’agissait du dernier affrontement d’une série de deux rencontres présentées en sol européen, une première dans l’histoire du baseball majeur.